VOTE | 260 fans

#102 : Haute couture

Neal et Peter infiltrent la fashion week afin d’empêcher un criminel international de voler une base de données cachée dans l’une des robes de haute couture.

Popularité


4.33 - 6 votes

Titre VO
Threads

Titre VF
Haute couture

Première diffusion
30.10.2009

Première diffusion en France
21.09.2010

Plus de détails

Réalisé par : Dennie Gordon

Ecrit par : Clifton Campbell

Neal et Peter sont dans les rues de New York et Peter se plaint de la fashion week et du monde qu’il y a à cette période de l’année. A chaque fois que Peter appelle un taxi des mannequins lui piquent et c’est finalement Neal qui se charge de lui en trouver un.

Arrivés au bureau, Peter explique à Neal qu’ils sont à la recherche d’un faussaire israélien du nom de Ghovat. Peter explique que cet homme serait désormais coupable de meurtre. Les deux hommes se rendent en salle de réunion où ils interrogent une jeune mannequin qui lors d’une fête, a été témoin d’un meurtre et qui a entendu le tueur se prénommer Ghovat. A la fin de l’interrogatoire Peter lui donne sa carte et lui demande si elle pourrait reconnaître le tueur grâce à sa voix, elle lui confirme que oui.

Après avoir raccompagnés Tara, la mannequin, Peter et Neal discutent de l’affaire. Peter pense que le meurtre est lié d’une façon où d’une autre à la fashion week, Neal confirme que c’est un bon moment pour effectuer une vente. Neal propose d’organiser une soirée afin d’attirer Ghovat qui semble aimer faire la fête, ainsi Tara pourrait le reconnaître grâce à sa voix. Même si Peter trouve l’idée folle, il la propose néanmoins à son supérieur l’agent Hughes. Celui-ci refuse et quitte son bureau mais Peter qui le rattrape le convainc de changer d’avis. Neal propose alors d’utiliser l’aide d’Elizabeth qui est organisatrice d’événementiels, et Hughes finit par accepter. 

Une peu plus tard dans les locaux du FBI, Peter, Neal et Elizabeth fouillent dans les objets saisis afin de trouver de quoi utiliser pour la fête. Pendant ses recherches Neal trouve une montre de luxe, Peter qui l’aperçoit lui dit de la laisser mais Neal lui dit qu’il pensait la lui donner et Elizabeth trouve que cette montre irait bien à son mari, mais bien entendu celui-ci la remet à sa place. Une fois qu’ils ont trouvé la nourriture et l’alcool, Elizabeth fait remarquer qu’ils ont besoin d’un lieu pour faire la fête, Peter lui dit qu’il s’en charge ce qui semble inquiéter sa femme et Neal. Et pour cause Peter propose à Neal un loft délabré saisi par la police, pendant ce temps Neal apprend que 65 mannequins ont l’intention de venir à leur soirée ce qui exaspère Peter. Finalement Neal reçoit un message d’un ami qui aurait un lieu pour leur soirée et Peter doute qu’il ait mieux que lui. 

L’endroit en question est le toit aménagé d’un très luxueux immeuble et est bien entendu bien mieux que le loft de Peter. Elizabeth qui est aussi sur les lieux avoue à son mari qu’elle est très impressionnée et avant que Peter lui avoue la vérité Neal fait croire à Elizabeth que son mari a utilisé une de ses sources pour trouver ce lieu. Alors que Peter et le reste des agents installent caméras et micros, Neal rencontre une jeune femme qui est sur le toit, pensant qu’elle est mannequin il veut la faire redescendre mais elle lui dit qu’elle est du FBI et Peter lui apprend qu’il s’agit de l’agent Lauren Cruz qui vient d’être transférée dans l’équipe et qui le surveillera pendant la soirée. 

La soirée a débuté et Neal est en compagnie de Tara qui est un peu stressée. Pendant ce temps Jones et Peter sont dans le camion de surveillance. Peter repère un homme qui a l’air nerveux Neal va donc lui parler mais Tara lui dit qu’il n’est pas Ghovat. L’homme reçoit un appel et Tara remarque qu’il parle hébreu, il dit qu’il attend quelqu’un, Ghovat semble être ici.  Neal demande alors à Lauren de flirter avec leur suspect, afin qu’il puisse lui voler discrètement son portable. Ghovat est effectivement là et décide de partir, mais avant cela il glisse son portable dans la poche d’un inconnu. Neal appelle le portable de Ghovat, mais bien sur les agents arrêtent l’innocent, ce que confirme Tara en l’entendant parler. 

Plus tard dans la soirée Neal est sur sa terrasse en compagnie de Mozzie qui ne peut toujours pas lui enlever son bracelet électronique. Neal est sur les nerfs et inquiet pour Kate, il pense que l’homme à la bague ne la laissera pas car il n’a pas trouvé ce qu’il voulait à San Diego. Mozzie lui demande comment il le sait et Neal lui explique qu’il avait dit à Kate qu’il cachait tout ce qu’il avait volé là-bas. Mozzie à qui il avait dit qu’il cachait tout à Portland comprend que son ami lui a mentit, et qu’il s’agissait d’un test. Mozzie lui dit que Kate l’a donc trahit mais Neal pense qu’elle a été forcée, il pense que Kate lui a peut être laissé un message quand elle est venue lui dire adieu. Il doit donc avoir accès à la vidéo et Mozzie lui propose de tout simplement la demander à Peter. 

Le lendemain au bureau Neal, Peter et Lauren revisionnent des vidéos de la soirée et Lauren leur montre le visage de Ghovat qu’ils ont identifié comme étant Idil Hazeva, mais ils n’ont rien sur cet homme si ce n’est qu’il était accompagné d’une mannequin. Quand à l’homme qui a communiqué avec Ghovat pendant la soirée, Andrei Dimitri il est connu pour avoir des liens dans les ventes d’armes et blanchiment d’argent entre autres choses. Jones est actuellement en train de le filer. Après le départ de Lauren, Neal invite Peter à déjeuner, mais sa femme lui a demandé de le rejoindre à Central Park, Peter qui en ignore la raison est d’ailleurs un peu inquiet. Avant de partir Neal lui demande la vidéo de surveillance et Peter accepte s’il l’aide à boucler cette affaire.

Les Burke sont dans le Park en train de déjeuner et Elizabeth qui se rend compte que son mari et stressé le rassure et lui dit qu’ils n’ont aucun problème. Elizabeth lui offre une nouvelle montre mais Peter semble avoir des difficultés à y lire l’heure. Finalement Peter doit retourner travailler après avoir reçu un appel du bureau. 

Au bureau Neal qui revient de sa pause déjeuner, tombe sur Tara qui s’apprête à entrer dans le programme de protection des témoins. Peter arrive dans la foulée et Neal remarque la nouvelle montre de l’agent. Puis Burke l’informe que Jones a suivi Dimitri jusqu’à une séance photos, avec la mannequin qui accompagnait Ghovat. Les deux hommes se rendent donc sur les lieux. 

Une fois sur place, ils comprennent que Dimitri espère pouvoir contacter Ghovat grâce au mannequin. Peter ne pouvant montrer son badge sans risquer de faire fuir tout le monde Neal prend les choses en mains. Il met des lunettes de soleil à Peter afin de le faire passer pour un homme de main et va parler avec Dimitri. Neal obtiens ainsi la confirmation que Dimitri veut acheter quelque chose à Ghovat. Finalement Neal et Peter quittent les lieux quand Dimitri fait appelle à son homme de main. 

Jones qui piste toujours Dimitri appelle Peter quand celui-ci se rend dans un hôtel sur Madison. Burke se met donc en route pendant que Jones sécurise le secteur. Une fois sur place Jones lui explique que Dimitri n’a pas bougé depuis deux heures. Finalement un appel radio leur apprend que deux hommes se sont disputés au 50e étage, là où se trouve Dimitri. Les agents s’y rendent donc au plus vite, mais arrivent trop tard l’homme est mort, une balle en plein cœur et une robe enfoncée dans la gorge. Un peu plus tard ils sont rejoints par Lauren et Neal qui est mal à l’aise face au cadavre. Neal est intrigué sur la signification de la robe et en l’examinant il remarque qu’elle a été coupée à un endroit, lui et Peter en viennent à la conclusion que quelque chose devait y être caché. Burke charge Lauren de retrouver le créateur de la robe. 

Au bureau Peter interroge le styliste, si au début il nie toutes relations avec Ghovat il finit par avouer à Peter qu’avant de quitter son pays son fils a été enlevé, et que ce n’est que lorsqu’il a accepté de cacher quelque chose dans la robe et de la transporter aux Etats Unis qu’il lui a été rendu. Il avoue aussi qu’il a toujours la robe en question, celle qu’ils ont trouvée avec Dimitri n’était qu’une copie. En salle de réunion les deux hommes accompagnés de Neal, Lauren et d’un technicien découvre un objet électronique dans la robe. Puis Peter décide de faire contacter Ghovat par le créateur pour faire croire au criminel que quelqu’un a acheté la robe. 

Dans un restaurant de luxe, Neal et Tara qui porte la robe attendent d’être contactés par Ghovat, sous la surveillance de Peter et Lauren. Un serveur apporte alors un téléphone à Neal, Ghovat est en ligne et tente de racheter la robe mais le refus de Neal l’énerve et il raccroche. 

De retour au bureau l’équipe analyse le portable sur lequel il n’y a malheureusement aucun indice quand Jones vient les avertir que Tara a été enlevée. Le téléphone de Ghovat sonne alors, Neal décroche. Le criminel a bien Tara, mais rapidement il demande à parler à Peter en effet il a trouvé la carte de l’agent sur la jeune femme. Ghovat lui propose un échange le lendemain à 16h dans Central Park et lui dit de garder le portable.

Alors qu’ils rentrent chez eux, Neal dit à Peter que Ghovat sait qu’ils auront un plan, Peter devrait donc ne pas en préparer un et rentrer chez lui dîner avec sa femme ce que l’agent fait. Une fois chez lui dans son salon Burke explique la situation à Elizabeth qui si elle n’est pas très rassurée fait confiance à son mari. Puis elle lui redonne son ancienne montre ayant remarqué que Peter ne se faisait pas à la nouvelle, et que de toute façon elle n’était pas faite pour lui.

Le lendemain au FBI, en salle de réunion Hughes explique à l’équipe qu’ils ont craqué l’appareil trouvé dans la robe. Il contenait le code holographique du sceau de la devise européenne. Il leur explique qu’ils utiliseront une copie pour l’échange, Peter remarque que c’est un risque pour la vie de Tara mais Hughes réplique qu’ils ne peuvent pas risquer tout le système monétaire européen. Avant de partir se mettre en place il ajoute qu’il se chargera de la surveillance avec Jones et Cruz, et répond à Neal, qui voulait savoir ce que lui ferait, qu’il n’est pas de la partie. 

Une fois au Park, Peter est en position, comme le reste de l’équipe quand Neal vient frapper à la porte de la camionnette. Hughes agacé se voit obligé de la laisser entrer. Peter finit par recevoir un appel de Ghovat. Discrètement l’agent arrive à communiquer le numéro du criminel à son équipe. Ghovat lui dit qu’il a une minute pour se rendre à la fontaine, seul. Peter part donc en courant tout en ordonnant à ses hommes de garder leur position. Arrivé sur les lieux il est rejoint par Ghovat et Tara, le criminel récupère la robe et laisse Tara rejoindre Burke mais celle-ci porte une ceinture munie d’explosif qu’il peut déclencher avec son portable. Peter qui ne peut rien faire le laisse partir, Neal qui est dans la camionnette appelle alors Ghovat, et demande à toute l’équipe d’en faire autant, la ligne étant occupée il ne pourra pas déclencher la bombe. Puis il sort avertir Peter d’enlever la ceinture et retrouve Ghovat qui est arrêté par Lauren. Une fois la bombe écartée Neal rejoint Tara et Peter. 

Chez Caffrey, Neal en compagnie de Mozzie visionne la vidéo de surveillance montrant les dernières images de Kate. Neal remarque qu’elle lui laisse un message en morse à l’aide de son doigt « BOUTEILLE ». Un peu plus tard Neal observe la fameuse bouteille de Bordeaux.

 

Ecrit par laurine03

Episode 2 : « Haute Couture »

RUES DE NEW YORK - JOUR

Peter, énervé, cherche un taxi suivi de Neal.

Peter : J'ai horreur de ça. Tous les ans... tous les ans, c'est le même cirque. Pour finir serrer comme des sardines dans un train.

Neal croisant une jeune femme qui lui sourit et lui aussi.

Neal : Salut.

Jeune femme : Salut, toi.

Peter : Même si on te tue, tu n'as pas de places pour tomber. Hé!.... Impossible d'avoir un taxi.

Un taxi s'arrête.

Peter : Ah!.... Comme même.

Neal : Peter. Faut que je te dises....

Mais deux jeunes femmes veulent aussi monter dedans. Neal leur ouvre la porte galant leurs ouvrent la portière sous les yeux outrés de Peter.

Neal : Mesdemoiselles.

Jeune Femme : Ah! C'est gentil.

Neal : Et bonne journée.

La voiture repart.

Neal : C'est la Fashion Week, Peter. Fais pas cette tête! ( Lui tapant sur l'épaule.)

Peter : Tu parles... (Hélant un taxi.) Ah! Bon, tiens. En voilà un. Il s'arrête. Génial!

Deux jeunes femmes leur volent encore le taxi.

Jeune Femme : Vous êtes libres? ... Merci.

Peter : Ah!.. Enfin! Non. Non. Non. ... Bah, allez- entrer! Je m'occupe de tout. (Neal rigole tandis que Peter referme la portière) Bonne Journée.

La voiture repart sous les yeux agacés de Peter.

Peter : Normalement in devrait être entrain d'interroger le témoin.

Neal : Peter. Détends-toi! Reste zen.

Neal hélant un taxi avec un billet à la main.

Peter : Cà changera rien.

Le premier taxi qui passe, stoppe net. Neal ouvre la porte à Peter qui monte, agacé. Tous deux s'en vont.

BUREAU DU FBI - JOUR

Neal et Peter sortant de l'ascenseur se dirige vers la salle d'interrogatoire.

Peter : Nous recherchons un faussaire israélien. Notre homme se fait appelé « Ghovat ». (Tendant un dossier à Neal).

Neal : On court après le fantôme.

Peter : Pour l'instant, çà en est un. C'est sûr. Que sait-tu sur lui?

Neal : Ce mec est un énorme escroc. Il a contrefait des dollars et des bons du Trésor. Ce serait le premier à avoir réussi à faire la micro-impression sur les euros.

Peter : Ouais. Et on peut ajouter meurtrier, maintenant, sur cette liste.

SALLE D'INTERROGATOIRE - JOUR

Neal et Peter face à une jeune femme.

Peter : Vous êtes sûre qu'il a dit s'appelé « Ghovat »?

Tara : Oui.

Peter : Ok...(Fixant Neal) Racontez-moi tout!

Tara : J'étais à une soirée...

Peter : Pourquoi vous y étiez?

Tara : Pleins de mannequins étaient invités. Çà c'est passé en partant en fait... J'allais chercher mon manteau. J'étais dans le vestiaire quand les deux hommes sont entrés. Ils avaient l'air en colère.

Neal : Ils vous ont vu?

La jeune femme fait signe que non.

Tara : ... Je me suis cachée dans les manteaux. Je risquais rien. Ils se .... Ils continuaient à se hurler dessus. Et, tout d'un coup, çà c'est arrêté... Plus un bruit.... Le silence... Et, puis, j'ai entendu partir celui qui s'appelait « Ghovat »... C'est en sortant de ma cachette que j'ai vu l'autre... (Neal regardant les photos du mort) Il était parterre... Et il l'avait tué...

Peter : Je vois...(Faisant signe à deux agents) Deux personnes vont restés avec vous. Mais si vous avez besoin de quoique-ce soit de jour comme de nuit, n'hésitez surtout pas à m'appeler. (Lui tendant une carte.)

Peter s'assoit face à elle.

Peter : Et ...est-ce que vous pensez qu'en le réentendant, vous réussiriez à l'identifier?

La jeune femme pleure.

Tara : Ah oui. Sa voix, je la reconnaîtrais entre tout. C'est évident.

Peter fixant Neal.

generique

BUREAU DE FBI - JOUR

Neal et Peter sortant de la salle d'interrogatoire et allant vers leurs bureaux.

Neal : Le mort a été identifié?

Peter : Ouais. Il s'agissait d'un turc. Tout ce que l'on sait, c'est que c'était un associé de « Ghovat ».

Neal : Hum!... Une affaire qui a mal tourné.

Peter : C'est aussi ce que je pense mais... je suis aussi à peu près sûr que çà a un rapport avec la Fashion Week.

Neal : Ouais. En supposant qu'il est quelque chose à vendre. Çà serait une bonne couverture, c'est vrai.

Peter : Ces acheteurs sont présents à New York toute la semaine. Normal qu'il y soit venu. On ne sait pas quelle tête il a et il a 36 000 acheteurs.

Neal : Sauf que l'on a un témoin qui reconnaîtrait sa voix....(Neal tout excité)

Peter : Vas-y! Je t'écoute.

Neal : Tu vas dire que je suis dingue.

Peter : Tu l'as toujours été. C'est pas nouveau.

Neal : Hé, on fait une soirée.

Peter : C'est ton anniversaire?

Neal : Non.

Peter : Ouais. T'es dingue.

Neal : Ok. Alors écoute! Tiens! (Lui montrant le dossier.) Regarde çà! ...Monte Carlos, Cannes, Ibiza, Rio... Y s'amuse, y voyage... Il aime çà.

Peter soupire.

Neal : On lui met au même endroit des jolies nanas, de l'alcool, de la drogue...

Peter : Quoi? On lui envoie une invitation à laquelle il va répondre : le fantôme +1.

Neal : Non. On l'oblige à venir à nous... On a Tara qui écoute dans une pièce à côté et elle l'identifie...(Peter exaspéré) Sympa! Une soirée...

Peter : Oh! S'il te plaît. Danse pas sur le lieu de travail!

BUREAU DE PETER - JOUR

Peter et Neal exposant au directeur leur idée.

Reese : Une petite soirée?

Peter : Notre témoin affirme qu'elle peut l'identifier aux sons de sa voix.

Reese : Comment être sûr qu'il viendra?

Neal : Parce qu'il y aura de très belles femmes.

Reese : C'est à mon agent que je m'adresse.

Peter : ... Ayant analyser ses méthodes en détails, je dirais qu'il est fana de top model.

Reese : Et, bien, moi aussi, qui ne l'est pas?

Jones passant devant la porte.

Reese : Hé, Jones! Vous aimez les mannequins?

Clinton : J'adore.

Reese : Vous voyez Jones les aime aussi. Je veux un plan, quelque chose qui tienne la route. Quand çà sera concret, on en reparle.

Reese s'en va, Neal voulant le rattraper mais Peter lui déconseille. C'est lui qui va le voir.

Peter : Attendez!... Caffrey...Ghovat... Ces deux là sont identiques, ils sortent du même moule... Neal est persuadé que l'on aura notre homme, alors faisons lui confiance sur ce coup-là... Parce que l'on est vraiment à deux doigts de coincer « Ghovat ».

Reese rappelant Neal.

Reese : Vous aurez 5000$ pour organiser votre petite soirée.

Neal : ... C'est juste. Non 15, ce serait mieux. Parce que...

Peter : (Lui donnant une tape) C'est parfait. C'est vendu.

Neal : Oui... Elizabeth pourra nous aider en plus.

Peter : Ma femme?

Neal : Elle est dans l'événementiel. Mieux qu'Elizabeth, y a pas.

Reese : Elle pourra nous faire un prix.

Peter : Ma femme?

Neal : Oui, ta femme. C'est sa femme.

Reese exaspéré, s'en va les laissant tous les deux. Neal est tout sourire devant Peter, agacé. Neal lui donne une tape.

Neal : Ne refais jamais çà!

Neal : Désolez!

ENTREPOT DES MARCHANDISES SAISIES PAR LE FBI - JOUR

Elizabeth accompagnée des deux hommes, examine les produits.

Elizabeth : Waouh! ... C'est du caviar d'Ozieres. Ah! ... Cà va être parfait...Oh! Je viens de trouver du springbank.

Neal : Du whisky, parfait. J'ai un carton de Scotch «Glen Garioch » .

Elizabeth : Oh! De 65.

Neal : Non. 58.

Elizabeth : On l'embraque.

Peter : Tiens! Vas-y! poses-là! Il faut que l'on détaille le tout.

Neal : 15 bouteilles de Scotch.

Elizabeth : 36 boîtes d'Ozieres.

Peter : Met œuf de poisson et alcool!

Surveillant : Bien.

Neal prenant une montre en or et l'essayant.

Peter : Quoi? Euh! Non! Non! Reposes-çà le taulard! Arrête de faire ton shopping!

Neal : Non. Ce n'était pas pour moi. C'était pour toi.

Neal lui donnant.

Peter : Oh! Je suis touché. Mais celle, que j'ai fonctionne à merveille, tu sais.

Sa femme s'approche de lui.

Elizabeth : Moi, je trouve qu'elle te va très bien en tout cas.

Peter : Ah!.... Mais je ne m'appelle pas encore Crésus.

Neal : Faut profiter des bonnes choses de la vie de temps en temps. Il n'y a rien de mal à çà.

Peter : Hum! Hum! ... On se demande pourquoi toutes ces belles choses terminent ici.

Elizabeth : Bon! Pour ce qui est de l'alcool et de la nourriture, c'est fait. Il faut juste trouver un endroit.

Peter : Cà, c'est fait aussi. J'ai réussi à en trouver un.

Neal et Elizabeth se fixent intrigués.

BUREAU DU FBI - JOUR

Neal observant les photos de l'appartement trouvé par Peter.

Peter : C'est un loft, saisi lors d'une descente des stups'. Il fait 450 m² . Il y a un ascenseur. C'est parfait.

Neal : C'est une silhouette à la carie?

Peter : Non. Mais çà a été effacé depuis, t'inquiète. C'est l'endroit idéal.

Neal : Ah! Ouais. Si cinq étudiants bourrés entrent, on est mal.

Peter : ... Et tu en es où des recrutements des Top Model.

Le téléphone de Neal sonne à cet instant. Il regarde, c'est un SMS.

Neal : Hum! Hum! 64 et j'en attends encore. (Souriant à Peter)

Peter : Oh! Oh! Neal Caffrey fait une soirée et 64 Top Model accourent...

Neal : Ah! Non. Je me suis trompé 65 en fait.

Peter : Hum! Hum!

Neal : Ben, oui. (Peter le fixe.) C'est des jumelles.

Peter acquiesce tandis que Neal reçoit un autre SMS.

Peter : C'est la soixante- sixième réponse, c'est çà?

Neal : Non. C'est un pote et il nous prête un local.

Peter : Ah! ...(Rigolant) Parce que tu crois que tu peux trouver mieux que moi.

Neal lui sourit pour toute réponse.

APPARTEMENT - JOUR

Neal lui faisant visiter l'appartement qu'il a trouver avec son immense terrasse.

Peter : C'est clair. C'est mieux que le mien.

Neal : ...Ouais.

Peter : J'avoue. On ne trouvera pas mieux.

Elizabeth s'approche d'eux.

Elizabeth : Chéri, c'est magnifique. Je suis vraiment impressionnée. Ce serait un endroit génial pour mes soirées. Comment t'as trouvé çà?

Peter, gêné, ne répond pas.

Neal : Il a ses sources. Mais, bon courage pour qu'il les refile.

Elizabeth : Hum!... Je relève le défi. Je le cuisinerais plus tard.

Elizabeth embrassant Peter, puis elle se sauve.

Neal : Fais gaffe! Elle va te cuisiner.

Peter s'en va vers ses agents plutôt que de répondre.

Peter : Bon les gras! Allez! Ils vous restent 20 min pour installer la fibre optique. Je veux une caméra sur chaque entrée et chaque sortie. A commencer par celle-ci.

Clinton : D'accord.

Peter : Au boulot!

Agent : C'est parti.

Tandis que Neal aperçoit une belle jeune femme. Il s'approche d'elle.

Neal : Bonjour. Vous êtes bien au bon endroit et vous êtes en avance.

Lauren : Et vous êtes certainement Neal Caffrey.

Neal : Gagné!... çà vous ennuie d'attendre à l'intérieur.

Lauren : A l'intérieur. Non, je pense que c'est ici ma place justement.

Neal l'escorte.

Neal : Venez! Je vous accompagne en bas.

Lauren, souriante, le suit.

Lauren : C'est drôle. Je dois avouer que... que je m'attendais à mieux. Enfin, ... vous êtes charmant, c'est sûr. Mais....

Neal : Qui vous a invité?

Lauren : C'est l'agence.

Neal : Ah! J'ai cru que vous étiez mannequin.

Lauren rigole.

Lauren : Mm... J'ai cru que vous étiez plus intelligent que la moyenne.

Lauren lui tend sa carte d'agent du FBI. Tandis que Peter et Jones s'approche d'eux.

Peter : Neal. Voici l'agent Cruz. Je l'ai fait transférer chez nous. Elle te surveillera pendant toute la soirée.

Neal : (Détaillant Lauren) Et votre flingue, vous le planquez où?

Peter : Désolant...

Peter s'en va agacé suivi de Jones. Tandis que Lauren et Neal se sourient mutuellement.

APPARTEMENT - SOIREE DE NEAL - NUIT

La fête bat son plein tandis que Peter et ses agents la surveillent de leur camion de surveillance en bas.

Clinton : On peut dire qu'il sait organiser les soirées, Caffrey. Hé! Hé! Hé! Agent Burke.

Peter se tournant vers Jones.

Peter : Quoi?

Clinton : C'est Mlle Mars, non?

Peter : Jones, reprends-toi deux secondes! Non. Çà c'est le mois de mai, je te confirme.

Jones, surpris, prend une photo de la jeune femme. Tandis que de son côté, Neal accompagne Tara, nerveuse à la soirée.

Neal : Est-ce que çà va? ... Ca n'a pas l'air. Vous êtes la plus belle fille de la soirée alors faites- moi un sourire!

Tara lui sourit, effrayé.

Peter : (Oreillette à Neal) Regarde à gauche. Chemise rouge, blazer marine. Le garçon a l'air légèrement nerveux pour une soirée remplie de Top Model.

Neal le fixant ainsi que l'agent Cruz.

Neal : (S'adressant à Tara) Et si on allait se mêler à la foule.

Tara approuvant. Tous deux s'en vont vers l'homme désigné par Peter suivi par Lauren.

Neal : (S'adressant à l'homme.) Excusez-moi! Bonsoir! Je vous voyais regarder autour de vous, vous cherchez quelqu'un? ... Je connais pratiquement tout le monde à par vous, Monsieur? ...

Dimitri : Dimitri.

Neal lui serre la main.

Neal : Dimitri.

Peter parlant à Jones dans le camion.

Peter : Note çà quelque part Dimitri!

Dimitri fixant Neal.

Dimitri : Non. Mais j'admirais la vue.

Neal : De premier choix, n'est-ce pas?

Dimitri : Oui. C'étonnant.

Soudain, le téléphone de Dimitri sonne, il répond.

Dimitri : Oh! Excusez-moi!

Dimitri s'en va tandis que Neal fixe Tara qui répond négativement.

Neal : (S'adressant à Peter) Non. C'est pas lui. Mauvaise pioche.

Peter : D'accord.

Tara écoutant la conversation de Dimitri au téléphone et interpellant Neal.

Tara : Attendez! Je crois qu'il parle en hébreu.

Neal : Qu'est-ce qu'il dit?

Tara : Il dit : « Je suis là. Je t'attends. T'es où? »...Ghovat est là. Il observe... Il est là.

Neal : (S'adressant à Peter) Peter, il est là. Il observe Dimitri en ce moment.

Peter : On le cherche.

Soudain, Lauren s'approche de Neal.

Lauren : (Aux invités) Excusez-moi!

Neal s'approchant de son oreille.

Neal : Pourriez-vous m'aider en allant le draguer?

Lauren : Quoi?

Neal : Vous devez bien savoir faire çà. L'intéressé est juste là.

Neal la poussant vers Dimitri.

Lauren : Salut! Tu me reconnais.

Tandis que de son côté, Neal passe à côté d'eux.

Neal : Oh! Pardon.

Lauren : On s'est déjà rencontré à une soirée.

Il lui fauche son portable. De loin, Ghovat l'a vu.

Dimitri : Oui.

Lauren : Tu viens souvent dans le coin?

Ghovat au loin, s'approche de sa compagne.

Ghovat : Il faut que l'on y aille... Viens!...

Ghovat entraînant sa compagne vers un homme.

Ghovat : Hé! Salut... Tu dois connaître Mara.

Homme : Non. Enchanté!

Ghovat : Mara me disait qu'elle trouvait ton costard fantastique et qu'il t'allait comme un gant.

Ghovat glissant discrètement son portable dans la poche de l'homme.

Homme : Merci pour le compliment.

Ghovat : Je suis désolé... Il faut que l'on y aille.

Homme : Alors bonne soirée.

Ghovat : Ravi de t'avoir revu.

Ghovat s'en va. Tandis que de son côté, Lauren continue de flirter avec Dimitri.

Lauren : Ah!... En fait, je suis mannequin.

Neal lui montrant son trésor au loin.

Dimitri : Tu travailles où?

Lauren : Euh!... En discutant, je me rends compte que je compte que je t'ai confondu avec une autre personne. Désolez!

Lauren rejoignant Neal tandis que lui téléphone sur le portable de Ghovat en compagnie de Tara. Soudain, Neal perçoit l'homme qui a le téléphone et l'indique à Peter.

Neal : Il est là.

Peter : Allez! On l'arrête. (Talk - Walkie) Allez! On y va, les mecs. On se bouge. Allez! Action! Action! Action!

Deux agents, à la soirée, saute sur l'homme qui a le téléphone et le plaquent au sol.

Homme : Mais lâchez-moi! Vous êtes malade.

Soudain, Tara entendant sa voix, parle à Neal.

Tara : Sa voix... C'est une erreur.

Neal : (S'adressant à Peter) Peter. On s'est gouré. Arrête-tes gars!

Peter : Et merde.

Neal cherchant Ghovat dans la foule tandis que Ghovat de son côté, quitte la salle.

MAISON DE JUNE - NUIT

Neal sur la terrasse réfléchit quand Mozzie apparaît à l'embrassure de la porte.

Neal : Tu me l'enlèveras ce truc ou pas? (Désignant son traceur.)

Mozzie : J'ai pas de solution. T'as de la chance. Un périmètre de 3 km s'est très rare, enfin, surtout à New York. Rappelles- toi Jimmy Dimako! Ils avaient réglé son bracelet à 6m50. Quand il se douchait, il devait mettre un pied en dehors.

Neal : C'est des conneries.

Mozzie : Bon, alors peut-être plus .. 9m. Mais, toi, t'as eu du bol.

Neal : C'est pas encore assez 3 km. Il faut que je trouves Kate.

Neal rentrant sur les nerfs suivi de Mozzie.

Mozzie : Hum!...

Neal lui remontrant la photo.

Neal : L'homme à la bague était avec elle en Californie. Tu peux me dire ce qui lui veut... Parce qu'il n'a pas trouvé ce qu'il cherchait à San Diego.

Mozzie : Et comment sais-tu ce qu'il cherchait, toi?

Neal : Parce que j'ai dit à Kate que je planquais : le pognon, les bons, les œuvres d'art, etc.... à San Diego.

Mozzie : Mais tu lui as raconté des salades alors... parce que je te signales qui tu m'as dit que c'était caché à Portland tout çà... Je me trompe.

Neal ne lui répond pas.

Mozzie : ... Oh! ... D'accord. Donc il n'y a rien de planquer aux deux endroits. C'était un test. Elle, tu lui as dit San Diego, ensuite, moi, tu m'as dit Portland. De façon à ce que si quelqu'un cherche ton trésor, tu saches qui a pu te trahir.

Neal : Mozzie, attends! Je voulais juste en avoir la certitude.

Mozzie : Que quoi? Que j'étais fiable.

Neal : Mozzie...

Neal s'éloigne.

Mozzie : Quand tu as besoin de moi, je suis toujours là. Mais Kate, elle en revanche, elle a voulu le trouver ton trésor.

Neal revenant vers lui.

Neal : Kate ne me trahirait jamais. Il la forçait, c'est sûr.

Mozzie : Dans ce cas, elle aurait essayé de te mettre en garde quand elle est venue pour te faire ses adieux à la prison.

Neal : Elle l'a sûrement fait. Mais moi... moi, je suis passé à côté ... Tiens!

Neal lui donnant une lettre.

Mozzie : Hum...(Lisant la lettre) « Je t'aime tant, mon amour. Et tu vas tellement me manquer. » C'est quoi çà?

Neal : C'est rien. C'est juste une vieille lettre d'amour sans aucuns sens.

Neal la récupérant et lui montrant une autre signification de la lettre, qui dit « On nous surveille. ».

Neal : Le FBI nous avait à l'œil donc on prenait quelques précautions. On se parlait en langage codé.

Mozzie : C'est hyper connu comme astuce. Vous auriez pu vous faire coincer facilement. C'est pas très intelligent.

Neal : Ah! Çà y est. Tu vois si je te dis pas tout, c'est justement à cause de ce genre de réflexion.

Mozzie : J'essaye de t'aider. Pas la peine de s'énerver.

Neal : Ce que je t'ai montré. C'était au début et à mesure qu'ils nous filaient, on sophistiquait le codage.

Mozzie : Donc tu crois que quand Kate est passé te dire « Adieu » à la prison, elle a voulu te dire un truc.

Neal : On a été enregistré. Faudrait voir la bande.

Mozzie : Ton ami qui est au FBI, y a accès. Il l'a vu.

Neal : C'est çà. Tu crois qu'il nous la filera.

Mozzie : Dans le doute, essaye...

Neal fixant Mozzie.

BUREAU DU FBI - JOUR

Caffrey et Peter regardant avec Lauren l'enregistrement de la soirée.

Lauren : Notre fantôme a un nom. C'est Eddy Hazeva.

Peter : On va s'en tenir à Ghovat pour l'instant. On en sait plus sur lui?

Lauren : Non. Pas grand-chose. Il n'a pas d'antécédents criminels. Son nom n'est sur aucunes de nos listes internationales et on ne lui connait aucunes adresses ici.

Peter : Et sur la fille?

Lauren : On est dessus. Elle est mannequin.

Peter : Parlez-moi de Dimitri?

Lauren : Andrei Dimitri, d'Ouzbékistan. Il a des actions de quelques entreprises du genre : trafic d'armes, blanchiment d'argent et trafic de fausses ordonnances.

Neal : Le genre de type que l'on ne s'attend pas trop à voir à la Fashion Week.

Lauren : ...Exact.

Peter : Il doit être parti sans laisser de traces.

Lauren : Euh!...Oui. Il a pris la sortie nord/ouest. Jones l'a suivi.

Peter : Dites à Jones de ne pas le coller, s'il le repère. C'est la cata...(Lauren approuve) Voyons où il nous conduit... Beau travail!

Lauren : Merci.

Peter : On fait le point dans une heure.

Peter sort tandis que Neal s'approche de Lauren alors qu'elle range ses affaires et qu'elle s'apprête à sortir.

Neal : Beau rapport!

Lauren se retourne.

Lauren : Merci.

Neal : Vous savez que vous portez l'uniforme du FBI avec élégance.

Lauren : Non. Les vêtements des fédéraux ne vont à personne.

Neal : Vous vous sous-estimez.

Lauren : Peut-être.

Neal : Dites-le si ... si je suis trop direct.

Lauren : Vous l'êtes mais çà ne me déplaît pas.

Lauren s'en va tandis que Neal rejoint Peter dans son bureau.

Neal : Alors on déjeune où aujourd'hui?

Peter : Ah!... Je vais devoir te faire faux bon. Elizabeth veut que l'on se retrouve dans le parc.

Neal : Un pique-nique, c'est romantique.

Peter : Ah! ...(Soupirant) Cà devrait m'inquiéter.

Neal : T'as fait une connerie?

Peter : Ben, peut-être...

Neal : Alors, vas-y cool!

Peter : Hum! Hum!

Neal : C'est peut-être juste que çà lui manque de ne pas te voir.

Peter : Tu crois?

Neal : C'est à moi que tu poses la question.

Peter s'en va.

Neal : Hé! Peter...(Il se retourne) Avant que tu disparaisses, rends-moi un service!

Peter : Lequel?

Neal : La dernière fois que Kate est venu me voir en prison avant de disparaître, tu la regardais l'enregistrement?

Peter : Ouais.

Neal : Je voudrais le voir.

Peter : Tu crois que c'est une bonne idée.

Neal : Je veux tourner la page sur elle... Y a que çà qui m'aidera.

Peter : D'abord, tu m'aides à clore ce dossier et je vois si je peux t'aider...Ok?

Neal approuvant, puis Peter s'en va.

PARC - JOUR

Peter et Elizabeth déjeunant sous le soleil alors que Peter est très tendu.

Peter : C'est vraiment beau... Hein?

Elizabeth : Hum! Hum! C'est très joli.

Peter : Très joli.

Elizabeth : (Rigolant) ... Détends-toi! On dirait que tu as peur.

Peter : Ouais. C'est l'horreur.  J'en sais rien. C'est-ce qui m'inquiète justement.

Elizabeth : (Rigolant) ... Hum! Çà c'est drôle! .... J'ai quelque chose pour toi.

Peter : T'es sérieuse? Mais...

Elizabeth lui offrant un cadeau.

Peter : Waouh!...(Ouvrant le paquet) C'est une belle boîte. Aide-moi! (Trouvant une montre dans le coffret) Waouh!

Elizabeth : L'autre jour, j'ai vu ... que tu louchais sur cette très joli montre à l'entrepôt. Bon, elle n'est pas aussi belle mais presque. Quand dis-tu?

Peter : Euh!...Elle est parfaite.

Elizabeth : Tu l'essayes?

Peter : Je l'adore.

Elizabeth, souriante, lui met la montre.

Elizabeth : Tiens!

Peter : Très joli.

Elizabeth : Donne...

Peter : C'est pas... tout à fait... comme...

Elizabeth : Tiens! Regarde.

Peter : ...le même fermoir.

Elizabeth : Non. Là, c'est un clip... Voilà...Hum!

Peter examinant la montre.

Peter : J'adore...J'adore...

Soudain, son portable sonne, il répond.

Peter (Téléphone) : « Oui. Burke....Ah! D'accord. Bon, j'arrive dans...(Fixant sa nouvelle montre mais il a du mal avec le cadran.) Ben, je remonte dans 5 min.... J'arrive. »

Il raccroche et fixe sa femme.

Peter : C'est génial... Elle fonctionne... Elle est parfaite.

Elizabeth : Elle est...

Elizabeth fixe Peter qui regarde sa nouvelle montre pour trouver l'heure exacte.

BUREAU DU FBI - JOUR

Neal rentrant dans le bureau et y trouve Tara.

Neal : Tiens! ...Qu'est-ce qui se passe?

Tara : Ils m'enferment maintenant.

Neal : Pour mesure de protection.

Tara approuve.

Neal : ..Personne ne vous menace.

Tara : Ils veillent courir aucun risque... J'étais juste venu voir un agent pour tout lui raconter et résultat...

Neal s'agenouillant face à elle et lui caresse l'épaule.

Neal : Tout va bien se passer. (Elle lui sourit) Zen.

Soudain, Peter entre au bureau et Neal le fixe.

Neal : Si quelqu'un doit arrêter Ghovat. C'est lui.

Tara : Vous croyez,

Neal : C'est le meilleur.

Peter lui sourit et appelle Neal du regard.

Peter : Tiens!... Je viens d'avoir un appel de Jones.

Neal apercevant la montre.

Neal : Waouh! ... T'en as de la chance.

Peter : Oui. C'est Elizabeth qui me l'a offert. Je la trouve très belle.

Neal : (L'examine) Oui. Elle est jolie. Elle est sobre et classe. Bon, et Jones alors?

Peter : Dimitri est à une séance de photos de mode.

Neal : ...Et il a du bol.

Peter : Tu sais qui est avec lui?

Neal : Non.

Peter : Tu vois le mannequin qui accompagnait Ghovat à la soirée.

Neal : Hum! Hum!

Peter s'en va suivi de Neal.

SEANCE DE PHOTO - JOUR

Neal et Peter entrant dans la salle de la séance et repérant Dimitri au loin.

Peter : Je ne veux pas savoir comment tu nous as fait entrer ici.

Neal : Tiens! C'est elle.

Peter : Et, là, c'est Dimitri. On a toujours l'impression qu'il attend que quelque chose se produise... Mais, peut-être qu'il attend Ghovat.

Neal : Hier, il a perdu son téléphone. Si c'était sa seule façon de le joindre...

Peter : ...y sait dit quand se rapprochant d'elle, il renouerait contact.

Neal : Sûrement, ouais... Tu veux en avoir le cœur net.

Peter : Non. Tu rigoles dès que je vais sortir mon badge. Ils vont s'enfuir dans tous les sens.

Neal cherchant une solution, il scrute la pièce.

Neal : ...Tu me fais confiance.

Peter : Jamais.

Neal : Tu me laisserais parler à Dimitri?

Peter : Qu'est-ce que tu as en tête?

Neal : Vas-y! Prend ton air menaçant!

Peter : Quoi?

Neal : Regarde d'un air menaçant!

Peter s'exécutant.

Neal : Non...Peter. Menaçant, t'as l'air aussi doux qu'un agneau, là.

Peter : Mais, non. C'est menaçant.

Neal : Et, moi je te garantis que...

Peter : ..Puis ce que je te dis que c'est menaçant...

Neal : Non..

Peter : (Enervé) ...Menaçant!

Neal : Oui. Voilà, on y est. C'est çà... Croise les bras!

Neal l'aidant.

Peter : On joue à quoi?

Neal : Je veux qu'il croit que tu es baraqué.

Neal le rhabillant et lui file des lunettes de soleil.

Neal : Voilà... Vas-y! Dis « Je reviendrai. »!

Peter : Non.

Neal s'en va laissant Peter, agacé. Il rejoint Dimitri près de la séance.

Neal : C'est Dimitri? ... C'est bien çà?

Dimitri : Je ne connais pas votre nom.

Neal : Non. Exact.

Dimitri : Et vous faites quoi ici?

Neal : La même chose que vous.... J'espère avoir l'occasion d'adresser la parole au modèle.

Tous deux regardant la jeune femme.

Neal : La soirée vous a plu?

Dimitri : Il y a eu trop d'émotions fortes pour moi. J'aime pas trop çà.

Neal : Ouais. Je comprends. Quand la police débarque, c'est moins drôle.

Dimitri : Il faut croire que votre petite fête a attiré un élément perturbateur... Et comme par hasard, mon téléphone m'a été volé.

Neal : C'est sûr que pour contacter les gens, c'est pas simple... Mais on y arrive toujours quand on le veut vraiment.

Neal fixant le mannequin.

Dimitri : On va jouer carte sur table. On sait pourquoi on est là... Je ne vous connais pas mais allez jouer ailleurs. C'est trop risqué. Il ne s'agit pas seulement de pognons.

Neal : Mais vous n'êtes pas le seul intéressé par ces marchandises.

Dimitri : Mais je suis le seul qui est de l'importance... Allez donc voir ailleurs, vous et votre pote!

Soudain, le garde du corps de Dimitri s'approche de Neal. Il s'en va ainsi que Peter.

EXTERIEUR

Neal et Peter sortant de l'immeuble.

Neal : Il est là pour acheter. C'est évident... Cette nana va forcément le conduire jusqu'à Ghovat.

Peter : Je vais mettre Jones sur le coup.

Neal : Hé! Peter. Tu veux que je te dis. Tu fous plus les jetons que le p'tit rigolo... et de loin.

Peter , ravi, lui sourit.

VOITURE - JOUR

Jones surveillant Dimitri qui entre dans un immeuble.

Clinton (Radio) : « J'ai votre copain, Dimitri, qui entre dans un hôtel sur Madison. »

De son côté, Peter, au téléphone, marche dans la rue.

Peter (Téléphone ) : « Il aurait pris une chambre? »

Clinton (Radio) : « Il n'a aucuns bagages avec lui en tout cas. »

Peter (Téléphone ) : « On quadrille. Mets un homme sur chaque issue. Je me dépêche..J'arrive. »

Clinton (Radio) : « Bien reçu. »

Peter raccroche tandis que Jones descend de son auto et entre dans l'hôtel.

Quelques instants plus tard, Peter rejoint Jones qui accourt à son auto.

Peter : Rien du tout?

Clinton : Non.

Peter : Il y est depuis longtemps. Çà fait deux heures. Et personne n'est entré.

Clinton : Ni sortie. J'ai deux agents sur chaque issue.

Soudain, la radio de Peter grésille, il répond.

Peter (Talk-Walkie) : « Oui. Burke. »

Agent (Talk- Walkie) : « On vient de nous signaler une dispute entre deux hommes au 50ième étage. »

Clinton : Dimitri se trouve à cet étage.

Jones et Peter se précipitant dans l'hôtel.

HOTEL - JOUR - CHAMBRE

Peter et Jones, armés, entre et trouve Dimitri mort.

Peter : Jones, vas dans l'autre pièce!

Jones s'exécute mais il n'y a plus personne.

Peter : ...Et merde....Mm..(Soupirant)

Quelques instants plus tard, l'équipe d'investigation est sur les lieux, il relève les empreintes. Neal est très mal à l'aise.

Lauren : Un jeu sexuel qui a mal tourné?

Neal : Non. Y a sûrement un message? ... Il voulait juste qu'il la ferme.

Lauren : On ne sait même pas si c'est Ghovat qui était là.

Soudain, Peter les rejoint.

Peter : Oh! Si notre fantôme était là... (Se penchant sur le cadavre) Même blessure au couteau, même largeur de lame et angle de pénétration que l'étranger tuait par Ghovat.. C'est notre homme.

Neal est dégouté.

Lauren : Est-ce que l'on sait par où est sorti Ghovat?

Jones arrivant à son tour.

Clinton : Ouais. Y a un ascenseur de service au fond du couloir. Il ne figurait pas sur mes plans.

Neal : C'est sans doute ce qu'il l'a poussé à choisir cet endroit.

Peter : (Se relevant) Il est loin d'être idiot.

Neal remarquant la robe au loin.

Neal : ...Pourquoi cette robe?

Peter et Neal examinant la robe.

Peter : Cà, j'en sais rien. Elle n'est pas ordinaire. Y a pas d'étiquettes.. C'est de la haute couture.

Neal, surpris le fixe, tandis que Peter hausse les épaules.

Peter : ...J'en connais un rayon là-dessus à force.. Je sais même distinguer un sac à main de luxe d'un autre. T'imagines?

Neal : Oh! Regarde çà! (Lui montrant ce qu'il a trouvé) Cà a été coupé, là.

Neal lui montrant le trou.

Peter : Cà pourrait correspondre à la taille d'une étiquette antivol. Il y a beaucoup de stylistes qui les mettent directement dans les vêtements.

Neal : Un mini-périphérique de stockage, en fait.

Peter : Ouais. C'est çà théoriquement, çà peut supporter jusqu'à 4 giga.

Neal : C'est suffisant pour stocker toutes sortes d'information qui valent le coup de tuer.

Peter : Lauren, euh... trouve-moi un trombinoscope de tous les stylistes qui ont fait un défilé cette année... Il faut trouver le créateur de celle-là.

Lauren notant l'information sous leurs yeux.

BUREAU DU FBI - JOUR

Peter interrogeant le créateur de la robe.

Créateur : Je ne connais pas votre Ghovat.

Peter : Ce nom ne vous dit rien . Hum!...(S'asseyant face à lui) Vous ne l'avez jamais entendu.

Créateur : Mon univers, c'est la mode.

Peter : Il n'est pas du tout question de mode, vous le savez?

Créateur : J'ai un défilé ce soir. Il faut que je me prépare. J'ai pas trop le temps.

Peter : Non. Çà attendra.

Créateur : Vous n'avez aucunes raisons de me garder ici.

Peter : Oh! Que si, j'en ai une. Je veux que l'on m'explique pourquoi l'une de vos créations était comme par hasard sur ma scène de crime.

Créateur : Vous êtes de la police, pas moi.

Peter : Quoique vous aillez fait. Le résultat est qu'il y a eu deux hommes abattus.

Peter insistant du regard ce qui fait fléchir le créateur.

Créateur : ... Et si j'avais dit non mon fils aurait été abattu lui aussi.

Peter : ... Qu'est-ce qui s'est passé?

Créateur : ...Quelques heures avant que mon équipe et moi-même décollions de Tel Aviv. Ma femme a téléphoné. Ils avaient kidnappé mon fils...

Peter : Ghovat l'avait pris en otage.

Créateur : Ensuite, il a fallu que tout le monde part et que j'attends ces instructions. Il est arrivé au Show Room et il m'a dit que je devais faire entrer un truc aux Etats-Unis clandestinement.

Peter : Et c'était quoi comme truc?

Créateur : Tout ce que je sais, c'est que la robe contenait cette chose...Je sais rien d'autre... Et une fois que l'on a passé la douane, j'ai aussitôt appelé ma femme. Mon fils venait d'être relâcher.

Peter : Ouais. Enfin, ce que moi, je vois, c'est que deux personnes ont été tué à cause de ce que vous avez fait entrer. Vous en savez davantage là-dessus ou pas?

Créateur : ...En fait, je.... J'ai gardé l'original, si çà vous intéresse.

Peter lui sourit.

Quelques heures plus tard, tout le monde est réuni autour de la robe. Un expert retire la bandelette.

Expert : Ah! Voilà...

L'expert récupère l'objet et le met dans un tube.

Créateur : Je fabrique toujours deux robes. Et je ne lui ai pas dit qu'il avait pris la mauvaise.

Neal : Et çà explique tout le reste. Dimitri est venu pour chercher la robe et il a vu que c'était une copie.... Ils s'engueulent. Ghovat arrive à la calmer et à sauver la face.

Neal prenant la bandelette et l'observant.

Lauren : Alors pourquoi tuait Dimitri et faire tout ce cirque?

Peter : Il essaye de sauver le contrat. Mais il ne peut pas y arriver si Dimitri raconte à la terre entière que c'est de la technologie à la noix.

Neal : Tu crois qu'il y a quoi là-dessus?

Peter : Je ne sais pas... Des codes secrets, des fausses identités, la formule d'un nouveau soda.... Aucunes idées.

Peter redonnant la bandelette à l'expert.

Peter : Mais nos chercheurs devraient nous fournir une réponse pour demain matin.

L'expert approuve et s'en va.

Lauren : J'ai un doute à priori çà a vraiment beaucoup de valeurs. Çà m'étonnerait que Ghovat laisse tomber.

Peter : ....J'ai une excellente idée. On va essayer de leurrer notre poisson.

Neal, surpris, le fixe.

RUES - JOUR

Ghovat, énervé, marche dans la rue son portable à l'oreille.

Ghovat (Téléphone) : « Comment tu as pu être aussi stupide? »

De son côté, le créateur est avec le Fbi dans leur bureau, répond.

Créateur (Téléphone) : « Essayez de comprendre. Je n'avais pas le choix. J'ignorais ce que vous attendez de moi. J'étais au courant de rien. Comment voulez-vous... »

Ghovat (Téléphone) : « Et elle est où cette robe? »

Créateur (Téléphone) : « Je ne l'ai plu. Je l'ai vendu. »

Ghovat (Téléphone) : (Exaspéré) « Tu as vendu la robe...Ma robe? »

Créateur (Téléphone) : « Un homme m'a proposé de l'acheter avant le défilé. Il voulait l'offrir à sa fiancée. »

Ghovat (Téléphone) : « Il te l'a acheté combien? »

Peter lui indiquant un chiffre.

Créateur (Téléphone) : « Je l'ai vendu 50 000$. »

Ghovat (Téléphone) : « Le nom de l'acheteur? »

RESTAURANT DE LUXE - JOUR

Neal entraînant Tara dans un restaurant avec la robe.

Tara : On va jouer ce rôle combien de temps?

Neal : Le temps que quelqu'un nous repère.

Neal et Tara s'installe au bar. Tara est nerveuse.

Neal : Vous êtes parfaite.

Tara : Je me sentirais mieux quand tout çà sera fini.

Neal : Sur vous, c'est une vraie merveille, cette robe.

Tara : (Souriant) ...Je préférais la porter en défilant.

Neal : Qui sait, çà vous arriver peut-être.

Tara : Mm...

Neal : Je vous offre un verre.

Tara approuve. Neal s'adresse au serveur.

Neal : S'il vous plaît.

Au loin, Peter et Cruz, en surveillance, les regardent.

Lauren (Au loin) : Une nouvelle montre?

Peter (Au loin) : Euh!...Oui.

Un serveur apporte à Neal un portable qui sonne.

Serveur : Excusez-moi! J'ai ce téléphone pour vous, Monsieur!

Neal récupérant le portable, il décroche.

Neal (Téléphone) : « Allo. »

Ghovat (Téléphone) : « Je vous connais. Vous étiez à la soirée. »

Neal cherchant son interlocuteur.

Neal (Téléphone) : « Et vous êtes? »

Ghovat (Téléphone) : « Je vous ai vu voler le portable de Dimitri. »

Neal continuant de chercher Ghovat, s'éloigne de Tara.

Neal (Téléphone) : « Oui. J'essayais d'éliminer un de mes concurrents et çà n'a pas mal marché. »

Ghovat (Téléphone) : « Donc vous savez ce que vous possédez? »

Neal fixant Tara.

Neal (Téléphone) : « Oui. Evidemment, je le sais. »

Ghovat (Téléphone) : « Vous avez payé la robe 50 000$. Moi, je vous la rachète 5 million. »

Neal (Téléphone) : « Ah! Ma fiancée l'aime tellement. A 10 million, pourquoi pas? »

Ghovat (Téléphone) : « Vous savez à qui vous parlez? »

Neal (Téléphone) : « C'est Steve, non? »

Ghovat (Téléphone) : « J'ai été correct avec vous. Çà ne sera pas faute d'avoir essayer. »

Ghovat raccrochant alors que Neal rejoint Tara.

Neal : (Murmurant à son oreille.) C'était Ghovat...Il est furieux.

Neal fixant Peter.

BUREAU DU FBI - SOIR

Tout le monde est réuni avec les experts qui emballe le portable.

Peter : Y a rien sur le téléphone. On s'est fait avoir. C'est un portable sans carte. Aucune donnée a analysé... Des empreintes?

Lauren : Non. Aucunes.

Jones entre.

Clinton : Agent Burke.

Peter : Je t'écoute.

Clinton : Deux policiers en civil ont reconduit Tara. Quelqu'un s'en est pris à eux, il y a une demi-heure.

Neal est effaré.

Peter : C'est quoi s'en prendre à eux?

Clinton : Mitrailler la voiture. Ils avaient de la chance, ils avaient leurs gilets.

Neal : Comment va Tara?

Clinton : Ils l'ont enlevé et ils ont pris la fuite.

Peter est furieux. Soudain, le portable, confisqué, sonne. Peter fait signe à Neal de répondre. Il décroche.

Ghovat (Téléphone) : « J'ai la fille. Combien vaut la robe pour vous maintenant? »

Neal est surpris. Il met du temps à répondre ce qui laisse aux agents le temps d'essayer de localiser l'appel.

Neal (Téléphone) : « ...Vous voulez quoi? »

Ghovat (Téléphone) : « Vous voulez la fille et moi, la robe. »

Neal (Téléphone) : « On échange. Où et quand? »

Ghovat (Téléphone) : « Mais ce n'est pas avec vous que je veux voir. »

Neal (Téléphone) : « Qui alors? »

Ghovat chez lui, lit la carte de Tara.

Ghovat (Téléphone) : « L'agent Burke. »

Peter et Neal sont surpris.

Neal (Téléphone) : « Pourquoi lui? »

Ghovat (Téléphone) : « Parce que je sais que la robe est entre les mains du FBI. Il es près de vous. »

Neal (Téléphone) : « C'est pour toi... »

Peter (Téléphone) : « Oui. Ici Burke. »

Ghovat (Téléphone) : «Vous avez sûrement entendu notre conversation. »

Peter (Téléphone) : « C'est avec moi que vous voulez faire l'échange. »

Ghovat, prenant plaisir, a faire glisser le couteau le long de Tara, apeurée.

Ghovat (Téléphone) : « Exactement. Je suppose que vous comptez venir tout seul. Et pour ce qui est de la robe bien sûr. Je veux l'original. »

Peter (Téléphone) : « Sinon, je vais être forcer de la manger, c'est çà?»

Ghovat (Téléphone) : (Rigolant) « Très drôle. Gardez ce téléphone sur vous! On se retrouvera près du kiosque à musique dans Central Park à 16 H00 demain après-midi. Çà vous laisse du temps pour mettre vos hommes en places. »

Ghovat raccroche.

RUES - NUIT

Neal et Peter marchant dans la rue.

Neal : Laisse-moi venir avec toi! C'est de ma faute si Tara a des problèmes. C'est moi qui l'ai traîné partout en ville dans cette robe.

Peter : Le mieux que tu es à faire. C'est de m'aider à trouver quelle stratégie il a pu inventer. Il sait que l'endroit sera mis sous surveillance.

Neal : Et que tu feras tout comme d'habitude.

Peter : Donc, toi, tu penses qu'il faut tenter une nouvelle approche.

Neal : Non. Rien du tout. C'est çà qui va le surprendre. Il s'attend à ce que le FBI est un plan.

Peter : Donc on ne fait rien.

Neal : Non. Rien.

Peter : T'es sérieux?

Neal : S'il est convaincu que l'on a un plan. Surtout il n'en faut pas.

Peter : Je n'ai jamais rien entendu d'aussi idiot.

Neal : Tu peux préparer ce que tu veux. De toute façon, çà changera.

Peter réfléchit.

Peter : ...Qu'est-ce que tu ferais?

Neal : Je rentrerais chez moi et je dînerais avec ma femme.

Peter lui sourit.

Peter : Oui.

Peter s'en va.

MAISON DE PETER - NUIT

Peter et Elizabeth installé sur le canapé, discute.

Elizabeth : Donc tu vas le rejoindre à Central Park, tu lui donneras la robe en question et lui te donne la fille en échange.

Peter : Normalement, oui... C'est çà.

Elizabeth : C'est bien. Je suis contente que tu es dans un service où il ne se passe rien d'excitant, ni de passionnant.

Peter rigole.

Peter : ...Oui. Çà manque d'action. C'est vrai.

Elizabeth : T'as raison....Oh! J'ai un autre cadeau pour toi.

Elizabeth posant son verre et lui tend une nouvelle boîte.

Peter : Tu exagères, chérie. Encore un. Tu m'as déjà fait un super cadeau. C'est trop.

Elizabeth ouvrant la boîte qui contient son ancienne montre.

Peter : C'est ma vieille montre... Pourquoi elle ne te plaît pas celle-là?... Moi, je l'adore.

Peter fixant sa montre.

Elizabeth : Non. Moi, je trouve qu'elle est un peu grosse et lourde. Et, en plus, elle tourne sur ton poignet. Non, c'est... Elle ne te correspond pas...l'ancienne, oui. C'est tout toi.

Elizabeth lui retirant la nouvelle montre alors que Peter, heureux, remet sa vieille montre.

Peter : Mm...

Elizabeth : Et tu as ton rôle à jouer, demain. Tu seras l'agent Peter Burke....(Peter réfléchit) Et avec celle-là, c'est toi.

Peter soupirant devant l'air triste d'Elizabeth.

Elizabeth : ... Mais saches que... une fois que tout sera fini. Si à 6 heures, t'es pas là. Je te ferai une vraie scène.

Elizabeth, souriant, sous les yeux rieurs de Peter.

Peter : ....Merci.

BUREAU DU FBI - JOUR

Le chef et son équipe prépare le rendez-vous.

Reese : Ghovat veut cette robe parce qu'un dispositif antivol y a été intégré. Dispositif dont on a percé les secrets ce matin. Il se trouve que c'est le code holographique du dernier sceau européen qui figure dessus.

Neal et Peter se fixent.

Reese : ... Nous avons inséré un faux code en espérant qu'il ne pourra pas faire la différence. Mais s'il s'en rend compte, cela risque de dégénérer et très vite.

Peter : Nous mettons la vie de l'otage en danger?

Reese : Préférez-vous que ce soit le système monétaire européen que l'on met en danger? Avons-nous le choix?

Peter, agacé, ne sait pas quoi répondre.

Reese : Je resterai à l'écoute. Nous avons une surveillance aérienne et des policiers en civil au sol. Cruz et Jones, vous serez avec moi. Burke, vous connaissez votre rôle.

Peter approuvant tandis que Neal lève la main.

Reese : (Agacé) Ne levez pas la main, Caffrey!

Neal : Euh!...

Reese : On n'est pas l'école.

Neal : J'aimerais savoir ce que je fais moi.

Reese : Vous, rien surtout. Je ne comprend pas ce que vous faites là... Des questions?

Personne ne dit rien alors que Neal dans son coin, soupire.

Reese : Alors, chacun a son poste.

Tout le monde sort.

CENTRAL PARK - JOUR

Peter, avec la robe au bras, attend tandis que les autres sont déguisés ou camouflés dans un fourgon.

Reese et Jones sont dans le fourgon pour observer la scène.

Reese (Radio) : « C'est bon. On peut y aller. »

Cruz, dehors déguisée en joggeuse, lui répond.

Cruz (Radio) : « C'est quand vous voulez. »

Reese (Radio) : « Ok pour moi. A vous de jouer les gars! »

Soudain, Neal frappe à la porte du fourgon.

Neal : Est-ce que je peux entrer?

Reese, agacé, va lui ouvrir.

Reese : Dépêchez-vous!

Neal entre tout sourire.

Reese : Fermez-la porte!

Neal s'exécute tandis que de son coté, Peter s'impatiente. Soudain, le portable sonne. Il répond.

Peter (Téléphone) : « Vous êtes à l'heure. »

Ghovat (Téléphone) : « J'aime être ponctuel. »

Peter (Téléphone) : « Cà fait au moins un point commun... Je ne vous vois pas. »

Ghovat (Téléphone) : « Cà c'est normal. »

Peter envoie un signal à Cruz de sa main libre.

Cruz (Radio) : « Il envoie un signal....555 314 7. »

Reese (Radio) : « Il nous donne un numéro de portable. Vous pouvez e retrouver, Jones. »

Clinton : Ouais. Pas de soucis.

Neal : Génial, Peter.

De son côté, Peter est toujours au téléphone cherchant Ghovat des yeux.

Peter (Téléphone) : « Qui me dit que vous avez la fille? Je veux entendre sa voix. »

Tara (Téléphone) : « Agent Burke. »

Peter (Téléphone) : « Est-ce que çà va, Tara? »

Ghovat (Téléphone) : « Vous avez une minute pour aller à la fontaine de Bethesda. C'est à 250 m. mais si je vois bouger le moindre agent ou véhicule banalisé, je la tue. Je lance le chrono. Maintenant! »

Peter raccrochant, se met à courir.

Peter : (Hurlant) Ne me suivez pas! Restez en place!

Reese (Radio) : « Restez tous en position! »

Dans le fourgon, Reese se tourne vers Jones.

Reese : On le suit toujours au GPS, là.

Clinton : Ouais.

Tandis que de son côté, Peter continue de courir vers la fontaine.

Peter : (Hurlant) Restez-là! Tous. ...Ne me suivez pas!

Agent (Radio) : « On ne bouge pas. »

Après sa course folle, il arrive à la fontaine mais ne voit pas Ghovat. Soudain, il surgit avec Tara devant Peter.

Ghovat : (S'adressant à Tara) Tu vas me cherchez la robe.

Tara se précipite dans les bras de Peter.

Ghovat : Agent Burke. Vous remarquerez que j'ai ajouté autour de sa taille un petit accessoire qui n'est pas si futile que çà.

Peter examinant l'objet.

Ghovat : C'est une ceinture plastiquée. Je tape un code ici. (Désignant son portable) et aussitôt : Boum! Boum! Boum! ... Donnez-lui la robe!

Peter s'exécute et tara regarde Peter.

Ghovat : (S'adressant à Tara) Lance-la moi!

Tara s'exécute.

Ghovat : Surtout ne tentez rien! Je capte parfaitement. J'ai un forfait internationale donc je peux la faire sauter de n'importe où.

Ghovat s'en va.

Reese (Radio) : « On le laisse partir. Peut-être qu'il bluffe mais on ne va pas prendre de risques. »

Soudain, Neal a une idée. Il prend son portable et compose le numéro de Ghovat.

Ghovat (Téléphone) : « Ouais. »

Neal (Téléphone) : »Ouais. Allo, Steve. Tu devais rappeler, j'attends encore. »

Ghovat raccroche.

Ghovat : L'enfoiré!

Neal : Continuez d'appeler çà va bloquer son portable. Çà l'empêchera de déclencher la bombe!

Tout le monde s'exécute, alors que Neal fonce sur les traces de Ghovat.

Neal : N'arrêtez pas d'appeler!

Reese (Radio) : « Cruz! Venez rejoindre Caffrey! »

Cruz fonce vers Ghovat et Caffrey.

Reese (Radio) : « les autres, à vos téléphones! »

Neal : (Hurlant) Appelez! Appelez! Il faut bloquer sa ligne... Surtout n'arrêtez pas!

Neal passant devant Peter et Tara.

Neal : Peter. On encombre sa ligne. Enlève-lui sa ceinture! Allez! Allez! Vite!

Peter s'exécute avec l'aide de Tara.

Peter : Bougez pas!

De son côté, Ghovat est agacé à cause des nombreux appels.

Ghovat : Et merde!

Neal arrivant derrière Ghovat.

Neal : Hé! Steve.

Ghovat se retournant une arme à la main. Il la pointe sur Neal, inquiet soudainement.

Ghovat : ...On fait quoi?

Soudain, Cruz saute derrière Ghovat et le met à terre.

Neal : On ne l'imagerait pas comme çà.

De son côté, Peter réussit à défaire la ceinture.

Peter : Cà y est. C'est bon. (Hurlant) Je ne veux voir personne dans la zone. Tout le monde dégage.

Peter jetant la bombe et se couche sur Tara.

Peter : Allongez-vous vite! Çà va exploser!

Peter protégeant Tara, attendant la déflagration. Mais il ne se passe rien. Soudain, Neal surgit.

Neal : Bravo!....(Essoufflé) Et à quoi tu joues là? Au super héros?

Neal aidant Tara et Peter à se relever.

Peter : Ouais. J'ai trop regardé la télé quand j'étais petit.

Neal : Ah! Çà....

Peter : (A Tara) Tout va bien?

Tara : Ouais....Ouais....

Clinton (Radio) : « La zone est sécurisée. L'équipe de déminage arrive. »

Neal : Je lui ai fait un tac. Il est tombé.

Peter : Ah! Bon! Excellent! Et tu as réussi à ne pas te salir.

Neal : Oui. Bien sûr. Il suffit de savoir si prendre.

MAISON DE JUNE - CHAMBRE DE NEAL - JOUR

Neal et Mozzie regardant la vidéo de la rupture entre lui et Kate.

Mozzie : Sympa qu'il est trouvé çà, ton pote. Il faut croire qu'il t'apprécie.

Neal : Chut!

Mozzie : Pour l'instant, il n'y a rien à voir. Pourquoi veux-tu que j'arrête de parler?

Neal : Zzz...

Mozzie : Là, d'accord... Elle se coiffe toujours comme çà avec une raie.

Neal : Ouais. C'est pas çà que je regarde... Mais... son écharpe forme la lettre M.

Mozzie : Treizième lettre de l'alphabet. Nombre premier.

Neal : Merci... Rain Man.

Mozzie : Ah! Tu veux un coup de main ou pas?

Neal : Tiens! C'est là... Regarde!

Neal lui montrant en agrandissant l'image la main de Kate.

Neal : Tu connais le morse, toi, non?

Mozzie : ... B..O..U..T..E..I..L..L..E

Neal : Bouteille? ...Mm

Neal est heureux.

Quelques instants plus tard, Neal prend la bouteille et cherche le message mais, pour le moment, il ne trouve rien.

A suivre

Ecrit par Elena172  

Episode 2 : «Threads »

STREET OF NEW YORK - MORNING

Peter, angry, looking for a taxi followed by Neal.

Peter : I hate this. Every year... Every year, it's like this. Finally squeezed into a train at Union Square. Couldn't fall down if you were shot. Come on. It's impossible to catch a cab.

Neal crossed a young woman who smiled at him and him too. A taxi stops.

Peter : Ah!....

Neal : Oh, Peter, Peter, Peter, Peter.

But two young women also want to mount it. Neal opens the door to their gallant open the door in front of Peter outraged.

Young Woman : Thank you. Yes.

Neal : Thank you. Enjoy your day.

The car leaves.

Neal : It's Fashion Week. Peter... embrace it. Come on... (patting him on the shoulder.)

Peter : Yeah.(hailing a taxi.) There we go. Excellent. Good. All right.

Two young women are still flying their taxi.

Peter : Oh, no. Yes, all right. (Neal laughs while Peter closes the door) Let me help you here. Squeeze.

The car leaves the eyes annoyed Peter.

Peter : We are supposed to be interviewing our witness right now.

Neal : Peter, all right. Relax.

Neal hailing a taxi with a dollar in hand.

Peter : That's not gonna do it.

The first taxi passing by, stopped dead. Neal opens the door to Peter coming up, annoyed. Both are gone.

FBI OFFICE - MORNING

Neal and Peter out of the elevator goes to the interrogation room.

Peter : We're after an Israeli counterfeiter ... goes by the name of Ghovat. (Stretching a folder Neal).

Neal : We're going after "the ghost"?

Peter : We're going after the ghost. What do you know about him?

Neal : I mean, this guy is nefarious. I mean, counterfeit treasury bonds, dollars. He's rumored to be the first guy to crack the microprinting on the euro.

Peter : Well, now we can add murder to that list.

INTERROGATION ROOM - MORNING

Neal and Peter face a young woman.

Peter : Are you sure he called himself Ghovat?

Tara : Yes.

Peter : Okay. (Fixing Neal) What happened?

Tara : I was at the party.

Peter : Why were you there?

Tara : Many models were invited. It happened as I was leaving, when I went for my coat. I was in the back room when the two men came in. They were arguing.

Neal : They didn't see you?

The woman shakes her head.

Tara : I made sure to keep out of sight... in the closet. They... started shouting at each other. Then, suddenly, everything went... very... quiet. The man who called himself Ghovat... I heard him leaving. When I walk out, that's when I saw the other man. (Neal looking at the pictures of the dead) He was on the floor, already... dead.

Peter : Okay. (Nodding to both agents) Our men are gonna stay with you for now. But if you need anything, day or night, you feel free to call me. (handing him a card.)

Peter sits facing her.

Peter : If you heard this man again, do you think you could identify him?

The young woman is crying.

Tara : I will never forget his voice as long as I live.

Peter fixing Neal.

generique

FBI OFFICE - MORNING

Neal and Peter leaving the interrogation room and going to their offices.

Neal : Have you did the dead guy?

Peter : Foreign national out of Turkey, known associate of Ghovat.

Neal : Hmm, a falling-out over business.

Peter : Yeah, that's what I'm thinking. My working theory... this has something to do with Fashion Week.

Neal : Yeah, well, assuming our ghost has something to sell, Fashion Week is a great cover.

Peter : He's got all his buyers in New York this week, with no bells going off. Unfortunately, we've got 30, 000 buyers.

Neal : We've also got someone who can identify his voice. (Neal excited)

Peter : Are you gonna share?

Neal : You're gonna think I'm crazy.

Peter : It's never stopped you before.

Neal : We throw a party.

Peter : Is it your birthday?

Neal : No.

Peter : Then you're crazy.

Neal : Okay, look, okay? (Pointing to the folder.) Look at this. Monte Carlo, Cannes, Ibiza, Rio... this guy likes to have a good time.

Peter sighs.

Neal : We put women, booze, fashion all together in one spot...

Peter : ... and what do we do, send him an evite? He replies, "ghost plus one"?

Neal : No, we bring him to us. We have Tara there in the room, listening. She can I.D him. (Peter exasperated)Got to party !

Peter : Don't...don't do this in the office.

OFFICE OF PETER - MORNING

Peter and Neal exposing their ideas to the director.

Reese : A party?

Peter : The witness is confident she can identify him by his voice.

Reese : How do you know he'll show up?

Neal : We fill it with beautiful women.

Reese : I was addressing my case agent.

Peter : ... Looking at his M.O., he has a thing for models.

Reese : Yeah? Well, me too.

Jones passed the door.

Reese : Hey, Jones! You like models?

Clinton : Love 'em.

Reese : Jones likes 'em, too. Is there a plan in here somewhere? Call me when one shows up.

Reese goes off, Neal trying to catch him but Peter does not recommend it. He will see it.

Peter : Look. Caffrey, Ghovat... These guys are cut from the same cloth. Neal's convinced that our ghost will show up. I say we trust his instincts on this one. We've never been this close to Ghovat.

Reese recalled Neal .

Reese : I'll authorize 5 grand for this party.

Neal : ... God, you know, 15 would be better.

Peter : (slapping him) We'll make 5 work.

Neal : Yes. And we'll get Elizabeth to help us.

Peter : My wife?

Neal : She's an event planner... best in the business.

Reese : She'll work with us on the price?

Peter : My wife?

Neal : Your wife. His wife.

Reese exasperated, goes leaving them both. Neal is all smiles in front of Peter, annoyed. Neal gave him a pat.

Neal : Don't hit me.

Neal : I'm sorry.

STORAGE OF GOODS SEIZED BY THE FBI - AFTERNOON

Elizabeth accompanied by two men, considering products.

Elizabeth : Royal Ossetra caviar. .. This is gonna be perfect. Neal, I just found springbank.

Neal : Whiskey. Perfect. I got a Garioch scotch over here.

Elizabeth : Oh! 65?

Neal : No, 58.

Elizabeth : Oh, grab the case.

Peter : All right, come on, we got to itemize all this.

Neal : It's four bottles of scotch.

Elizabeth : 36 tins of ossetra.

Peter : Booze and fish eggs. You got that?

Keeper : Yeah.

Neal took a gold watch and try.

Peter : Drop the watch, convict. We're not on a shopping spree.

Neal : No, it wasn't for me. It was for you.

Neal giving.

Peter : Oh, thank you, but there's nothing wrong with my old watch.

His wife goes to him.

Elizabeth : Honey, actually, that looks great on you.

Peter : Ah, a little out of my price range.

Neal : There's nothing wrong with enjoying the good things in life, Peter.

Peter : Hum! Hum! Then why do they always seem to end up in here?

Elizabeth : Okay, so, we've got the alcohol and the food covered. Now we just need the venue.

Peter : Don't worry. I got that covered.

Neal and Elizabeth bind intrigued.

FBI OFFICE - MORNING

Neal observing photos of the apartment found by Peter.

Peter : It's a loft. Seized in a DEA bust. 1, 500 square feet, service elevator... it's perfect.

Neal : Is that chalk outline?

Peter : I'm sure they've cleaned that up by now. It has everything you need.

Neal : Yeah, if five drunk frat buddies show up.

Peter : ... Aren't you supposed to be lining up supermodels?

Neal's phone rings at that moment. He looks, it's a text message.

Neal : Ah, 64 and counting. (Smiling to Peter)

Peter : Oh, Neal Caffrey throws a party, and 64 supermodels show up.

Neal : Oh, no, sorry, my mistake. My mistake. 65, actually.

Peter : Hum! Hum!

Neal : (Peter fixes it.) These two are twins.

Peter nods while Neal receives another SMS.

Peter : Is that another one of your supermodels?

Neal : No, it's just a friend. He's got a place we can use.

Peter : Ah! ...(Laughing) You think your friend's place is better than mine?

Neal smiled for answer.

APARTMENT - MORNING

Neal making him see the apartment he has found with its huge terrace.

Peter : Okay, it's better than mine.

Neal : ...Yeah.

Peter : Okay. It's a lot better than mine.

Elizabeth approaches them.

Elizabeth : Honey, I am really impressed with this place. I mean, I could have a state dinner up here. How did you pull that off?

Peter, embarrassed, did not respond.

Neal : He has a source. But good luck trying to pry it out of him.

Elizabeth : Hmm, sounds like fun. I'll work on him later.

Elizabeth Peter kissing, then she runs away.

Neal : She'll work on you later.

Peter goes to agents rather than respond.

Peter : Okay, guys, I got 20 minutes to get fiber optics in play. I want a camera on every single entrance and exit, starting with that one right there.

Clinton : Okay. Let's go.

While Neal sees a beautiful young woman. He approaches her.

Neal : Hello. You're definitely in the right place. You're also a little early.

Lauren : And you must be Neal Caffrey.

Neal : I am. Would you mind waiting inside for a little bit?

Lauren : Actually, I think I'm exactly where I'm supposed to be.

Neal escort.

Neal : Then let me escort you downstairs, at least.

Lauren, smiling, followed him.

Lauren : You know, I got to say, I expected a little more. I mean, you're charming enough, but...

Neal : Who invited you, again?

Lauren : The agency.

Neal : I thought you were a model.

Lauren laugh.

Lauren : Mm... And I thought you were supposed to be one of the smart ones.

Lauren hands him his card FBI agent. While Peter and Jones approached them.

Peter : Neal, this is Agent Lauren Cruz. I just had her transferred over. She's gonna be Keeling an eye on you tonight.

Neal : (Retailer Lauren) So, where do you keep your gun?

Peter : All right.

Peter goes annoyed followed Jones. While Lauren and Neal smile at each other.

APARTMENT - EVENING OF NEAL - NIGHT

The party is in full swing while Peter and his staff monitor the surveillance of their truck down.

Clinton : Damn, Caffrey know how to throw a party. Agent Burke.

Peter turned to Jones.

Peter : What?

Clinton : Hey, is that Miss March?

Peter : Jones, pull it together. Sports Illustrated, not Playboy.

Jones, surprised, takes a photo of the young woman. While on his side, Neal accompanying Tara , nervous at the party.

Neal : Doing okay? Come on. I'm with the most beautiful girl here. I want to see her smile.

Tara smiles at him, terrified.

Peter : (Headset Neal) Neal, straight ahead. Red shirt, dark jacket. Seems pretty jumpy for a guy to be at a party filled with models.

Neal and the agent Cruz. fixing him.

Neal : (To Tara) So, let's mingle.

Tara approving. Both go to the man appointed by Peter followed by Lauren

Neal : (To the man.) Excuse me. Hi, I saw you looking around. Can I help you find someone? I know almost everybody here except for you, Mr. , uh...

Dmitri : Dmitri.

Neal shakes his hand.

Neal : Dmitri.

Peter speaking Jones to the truck.

Peter : Write down that name... "Dmitri."

Dmitri fixing Neal.

Dmitri : I'm just admiring the view.

Neal : Yeah, beautiful crowd, right?

Dmitri : Quite stunning.

Suddenly the phone rings Dmitri, he said.

Dmitri : Oh! Excuse me. (At phone) « Yes. Hello. »

Dmitri leaves while Neal fixed Tara, responding negatively.

Neal : (To Peter) No dice, Peter. Not our voice.

Peter : All right.

Tara listening to the conversation on the phone of Dmitri and questioning Neal.

Tara : Wait. He's speaking Hebrew.

Neal : What's he saying?

Tara : He's saying, "I'm waiting. Where are you?" Ghovat is here. He's watching him. Ghovat's here.

Neal : (To Peter) Peter, he's here. He's watching Dmitri right now.

Peter : I got it.

Suddenly, Lauren approaches Neal. He approached his ear.

Neal : Back me up. I need you to flirt.

Lauren : What?

Neal : You're charming enough, right?

Lauren : Yeah.

Neal : That guy right there.

Neal pushing towards Dimitri.

Lauren : I'll be right back. Stay here.

While on his side, Neal misses them.

Neal : I'm sorry.

Lauren : You just look really familiar.

He mows his laptop. By far the Ghovat saw

Dimitri : Sorry. Oh, yeah.

Lauren : Do I know you from somewhere?

Ghovat off, approached his girlfriend.

Ghovat : We need to leave. Come.

Ghovat causing his partner to a man.

Ghovat : How are you? Have you met?

Man : No. Hello.

Ghovat : You know, my friend here, Isabella, was noticing how fantastic your suit is. We have to leave, unfortunately, but it was lovely to see you.

Ghovat sneak his cell phone in the pocket of the man.

Man : Have a good night.

Ghovat leaves. While on the other hand, Lauren continues to flirt with Dmitri.

Lauren : Ah, well, I'm a model.

Neal showing him off his treasure.

Dmitri : Where do you work?

Lauren : Um, actually, you know what, I think you're right. I think I don't know you. I'm sorry.

Lauren while Neal joining him on the mobile phone Ghovat along with Tara. Suddenly, Neal sees the man who has the phone and tells Peter.

Neal : There he is.

Peter : I got it, I got it! (Talk - Walkie) Bower, Whitman, move in! Move in. Repeat. Move in. Now, now, now!

Two officers at the party, jumped on the man who has the phone and flatten the ground.

Man : Get off me! This is madness!

Suddenly Tara hearing his voice, talking to Neal.

Tara : No, it's... it's not him.

Neal : (To Peter) Peter, we got the wrong guy!

Neal looking Ghovat into the crowd while Ghovat in turn, leaves the room.

JUNE HOUSE - NIGHT

Neal on the terrace when considering Mozzie appears to embrassure door.

Neal : You're not getting this thing off me? (Pointing to his plotter.)

Mozzie : I'm working on it. You're lucky. They have you on a 2-mile tether. That's a lot in New York. Remember Jimmy Dimako? The Feds had his anklet set at 22 feet. He had to take a shower with one foot out of the tub.

Neal : That's not true.

Mozzie : Okay, maybe 30 feet. But you have it better.

Neal : 2 miles isn't enough, Moz. I need to find Kate.

Neal returning on the nerves followed by Mozzie.

Mozzie : Hum!...

Neal remonstrating him the photo.

Neal : The man with the ring was with Kate in California. You tell me what he wants from her. 'Cause he didn't find what he was looking for in San Diego.

Mozzie : How do you know what he was looking for?

Neal : Because I told Kate I kept everything... the money, the bonds, the art, all of it... in San Diego.

Mozzie : Well, clearly, that's not the truth, because you told me it was all hidden in Portland. Isn't it? Isn't it?

Neal didn't respond.

Mozzie : Oh... there's nothing hidden in either place, is there? It's a test. You told her San Diego. You told me Portland. Then whichever rock gets overturned, you know who betrayed you. .

Neal : Mozzie. Look, I just needed to know what I already knew

Mozzie : What, that you can trust me?

Neal : Moz...

Neal away.

Mozzie : That I'm the one who's been there through all of it? But Kate... Kate's the one who kicked over your rock.

Neal returned to him.

Neal : Kate didn't betray me. He forced her to.

Mozzie : Then why didn't Kate try to warn you when she came to say goodbye to you that day in prison?

Neal : I think she might have, but I was too stupid to see it. Here.

Neal giving him a letter.

Mozzie : Hum...(reading letter)"Weep for me, my love. I'll miss you more... " What is this?

Neal : It's just an old love letter. It doesn't mean anything, okay?

Neal catching it and pointing to another meaning of the letter, which says "We are watching.. "

Neal : But... the FBI was closing in on us. We started taking precautions. We started passing codes.

Mozzie : That could be cracked by anyone whois ever seen the back of mad magazine.

Neal : Okay, you ask me why I don't tell you certain things... it's that attitude right there.

Mozzie : I'm trying to be supportive.

Neal : Look, this was an early attempt. Okay, we got more sophistiquâtes as the Feds closed in.

Mozzie : So you think when Kate came to say good bye to you in prison, she left you a code?

Neal : Look, I need to see that security tape.

Mozzie : Your friend at the FBI has access. He's seen it.

Neal : Oh, yeah, he's not just gonna hand it over.

Mozzie : You could... ask.

Neal fixing Mozzie.

FBI OFFICE - MORNING

Caffrey and Peter watching Lauren with the registration of the evening.

Lauren : So, our ghost finally has a name. It's Idil Hazeva.

Peter : Let's stick with "Ghovat"for now. Do we know anything more about him?

Lauren : Not much. No criminal record. Name's not coming up on any of our international watch lists. We can't find him registered anywhere in town.

Peter : Anything about the girl?

Lauren : She's a model. We're looking at her.

Peter : What about Dmitri?

Lauren : Andrei Dmitri, Uzbekistan national, linked to a handful of enterprises... uh, arms trading, money laundering, prescription-drug fraud.

Neal : Exactly the kind of guy you'd expect to show up at Fashion Week.

Lauren : ...Yeah.

Peter : Does he still think he got away clean?

Lauren : Uh, yeah. He slipped out the Northwest exit. Jones is sitting on him.

Peter : Tell Jones to keep his distance. I don't want him getting tagged. Let's see where this guy leads us. (Lauren approves.) Good work. We'll reconvene in an hour.

Peter out while Neal approached Lauren while she sorts her business and she is about to exit.

Neal : Nice report.

Lauren returns.

Lauren : Thanks.

Neal : You know, you pull off the whole FBI thing, too.

Lauren : Yeah, no one looks good in FBI slacks.

Neal : Oh, don't sell yourself short.

Lauren : Better.

Neal : You sure I wasn't a little too direct and...

Lauren : Yeah, but I like where you're going with it.

Lauren leaves while Neal joined Peter in his office.

Neal : Where we headed for lunch?

Peter : Oh, uh, I'm gonna have to take a pass. Elizabeth wants to meet me in the park.

Neal : Picnic. That's romantic.

Peter : Ah! ...(Sighing) Yeah, should I be worried?

Neal : Did you do something wrong?

Peter : Probably.

Neal : Show no fear.

Peter : Hum! Hum!

Neal : Maybe she's just gotten used to spending time with you.

Peter : You think?

Neal : I'm not the best person to ask.

Peter : Yeah.

Peter leaves.

Neal : Hey, Peter, (He returns) ... before you go... I need a favor.

Peter : Yeah?

Neal : The last time Kate visited me in prison, before she disappeared... you saw that security tape?

Peter : Yeah.

Neal : I'd like to see it.

Peter : You think that's a good idea?

Neal : It's the last time I saw her. I just want some closure.

Peter : Help me wrap up this case, and I'll see what I can do about that tape.

Neal to approve, then Peter goes.

PARK - NOON

Peter and Elizabeth lunching in the sun while Peter is very tense.

Peter : This is nice. Right?

Elizabeth : Hum! Hum! This is really nice.

Peter : Yeah, it's great.

Elizabeth : (Laughing) ...Honey, relax. You're not in trouble.

Peter : Oh, thank God. Why do you think I asked you to lunch? I don't know. That was what scared me.

Elizabeth : (Laughing) ... Okay, hold on. I got you something.

Peter : You did? What...

Elizabeth offering him a gift.

Peter : Waouh!... Here. (Opening the package and finding a watch in the kit) Waouh!

Elizabeth : I noticed you were kind of looking at that really nice watch at the warehouse. It's not as nice, but it's close.

Peter : Euh!...It's perfect. Yeah.

Elizabeth : Okay, try it on. Yes.

Peter : Okay.

Elizabeth smiles and puts his watch.

Elizabeth : Yeah.

Peter : That's a different kind of...

Elizabeth : Yeah, just...

Peter : ...Different kind of latch, there.

Elizabeth : Yeah, you go... there.

Peter examining the watch.

Peter : That's... that's...

Suddenly, his mobile rings, he answers.

Peter (Phone) : «This is Burke. All right, I'll be there at, uh... (Staring at his new watch, but he has trouble with the dial.)I'll be there in five minutes. All right.»

He hangs up and sets his wife.

Peter : Look at that. It works. It works.Looks good on you.

Elizabeth : Yeah.

Elizabeth , who looks Peter set his new watch to find the exact time.

FBI OFFICE - AFTERNOON

Neal returning to the office and finds Tara.

Neal : What's going on?

Tara : They're moving me now.

Neal : What, protective custody?

Tara approves.

Neal : ..No one's threatening you.

Tara : They're not taking any chances. Came here to get an agent, make contacts, not this.

Neal knelt in front of her and stroked her shoulder.

Neal : Yeah. It's gonna be okay. All right?

Suddenly, Peter entered the office, Neal fixes it.

Neal : If anybody can catch Ghovat, it's him.

Tara : Really?

Neal : He's the best.

Peter smiled and called Neal's eyes.

Peter : Come here. I just got word from Jones.

Neal saw the watch.

Neal : Waouh! ... New watch.

Peter : Mm, yeah, gift from Elizabeth. Thank you very much.

Neal : (The review) No sun dial to clutter it up. Very nice. What's Jones got?

Peter : Dmitri is at a fashion show.

Neal : ...Lucky him.

Peter : And guess who's with him.

Neal : Who?

Peter : Remember that model that was with Ghovat last night?

Neal : Hum! Hum!

Peter goes followed by Neal.

PHOTO SESSION - AFTERNOON

Neal and Peter entered the room the meeting and identifying Dmitri off.

Peter : However you got us in, I don't want to know.

Neal : That's our girl.

Peter : That's our Dmitri. Guy always looks like he's waiting for something to happen. Maybe he's waiting for Ghovat.

Neal : He lost his phone last night. If that was his only connection to him...

Peter : ...Figuring the only way back inis through the girl.

Neal : I'll buy that. Want to go check it out?

Peter : No, I can't. I start flashing my badge, they'll scatter like rats.

Neal seeking a solution, he scans the room.

Neal : ...You trust me?

Peter : Nope.

Neal : Do you trust me to talk to Dmitri?

Peter : What are you thinking?

Neal : Stand there and look menacing.

Peter : What?

Neal : Stand there and look menacing.

Peter running.

Neal : No, Peter... "menacing"... You look like your kid just struck out.

Peter : What? This is menacing. What are you talking?

Neal : No, it's not.

Peter : ..It's menacing. It's ....

Neal : That's not it.

Peter : (Annoyed)...menacing!

Neal : Okay, that's it, right there. Now cross your arms.

Neal helping.

Peter : What are you doing?

Neal : I want to let him know you're packing.

Neal dressed again and the line of her sunglasses.

Neal : Yeah. Now say "I'll be back. "

Peter : No.

Neal goes away leaving Peter, annoyed. He joined Dmitri close of the meeting.

Neal : Yeah, Dmitri, right?

Dmitri : I never got your name.

Neal : No. You didn't.

Dmitri : What are you doing here?

Neal : Same thing you are. Just waiting for a chance to talk to our beautiful friend.

Both looking at the young woman.

Neal : You enjoy the party?

Dmitri : A little too much excitement for my taste.

Neal : Well, you know what they say. It's not a party till the police break it up.

Dmitri : Yeah, your little event may have attracted the wrong element. As a matter of fact, my phone was stolen.

Neal : That can make it Tough to contact people. But there are always ways to get in touch with someone.

Neal fixing the model.

Dmitri : All right, let's cut the act. We both know why we're here. I don't know who you are, but you're way out of your league. This game takes way more than money.

Neal : You're not the only buyer interested in what Ghovat is selling.

Dmitri : I'm the only one that matters. You and your friend should take a walk.

Suddenly, the bodyguard of Dmitri approached Neal. It goes along with Peter.

OUTER

Neal and Peter leaving the building.

Neal : He is definitely here to buy. That girl could lead to wherever Ghovat is staying.

Peter : I'll have Jones keep tailing them.

Neal : Hey, man, for the record, you're much scarier than that other guy. Much.

Peter, delighted, he smiled.

CAR - AFTERNOON

Dmitri Jones supervisor who enters a building.

Clinton (Radio) : « Looks like your boy Dmitri is heading into a hotel on Madison.»

For his part, Peter, on the phone, walking down the street.

Peter (Phone ) : « Think he's staying there?»

Clinton (Radio) : « Well, he ain't bringin' any luggage with him.»

Peter (Phone ) : « Lock it down. Put somebody on every exit. I'm on my way.»

Clinton (Radio) : « Gotcha.»

Peter hangs up while Jones exits his car and entered the hotel.
Moments later, Peter joined Jones ran to his car.

Peter : Anything?

Clinton : No.

Peter : He's been in there for... two hours. Nobody in or out?

Clinton : No, and I got two agents on every exit.

Suddenly the radio crackles with Peter, he said.

Peter (Talk-Walkie) : «  This is Burke.»

Agent (Talk- Walkie) : «Got a report of two men arguing on the 50th floor. »

Clinton : Dmitri'son the 50th floor.

Peter and Jones rushing into the hotel.

HOTEL - AFTERNOON - HOUSE

Peter and Jones, armed, and found between Dmitri death.

Peter : Jones, get that room.

Clinton : Okay.

Jones runs but there's nobody.

Peter : ....Damn it..(Wispering)

Moments later, the investigation team is on site, it is the prints. Neal is very uncomfortable.

Lauren : Sex games gone wrong?

Neal : No. Could just be a message. Maybe he was trying to shut him up.

Lauren : Yeah, but we don't even know if Ghovat was here.

Suddenly, Peter joined them.

Peter : No, our ghost was here. (Leaning over the corpse) The knife wound matches the blade width and angle of penetration on our foreign national killed by Ghovat. It's him.

Neal is disgusted.

Lauren : Do we know how Ghovat got out of the building?

Jones arrived in turn.

Clinton : Yeah. Found a service elevator down the hall. Wasn't on the reconstruction blueprints.

Neal : Which is exactly why he picked this place.

Peter : (Rising) Yeah, this guy is good.

Neal noticing the dress off.

Neal : ...Why a dress?

Peter and Neal examining the dress.

Peter : I don't know. It's not off-the-rack. There's no tag, which means it's couture.

Neal, surprised the fixed, while Peter shrugs.

Peter : ...We deal with a lot of knockoffs. Ask me what I know about a Prada bag sometime.

Neal : Oh, look at this. (Pointing to what he found) There's a slit here.

Neal pointing to the hole.

Peter : It's about the size of an electronic security strip. A lot of the designers are building them into the clothes.

Neal : So, basically, it's a miniature flash drive?

Peter : Yeah, in theory, you could piggy back up to 4 gigs on one.

Neal : Well, that's enough space to smuggle all kinds of information worth killing for.

Peter : Lauren, uh... give me a photobook of all the designers who had a show this year. Let's find out who made this dress.

Lauren noting the information before their eyes.

FBI OFFICE - MORNING

Peter interviewing the creator of the dress.

Creator : I don't know who this Ghovat is.

Peter : You don't know his name? Hmm?( Sitting in front of him)Not even by rumor?Creator : My world is fashion.

Peter : We both know we're not talking about fashion.

Creator : I have a show this evening I must be prepared for.

Peter : That's on hold.

Creator : You have no reason for any of this.

Peter : Actually, I do. Can you explain why one of your designs showed up at my murder scene?

Creator : You're the police. You tell me.

Peter : Whatever you did resulted in the death of two people.

Peter insisted that the next bend is the creator.

Creator : ... And if I didn't do it, my son would be dead also.

Peter : ... All right, what happened?

Creator : ...A few hours before my team and I are to leave Tel Aviv, my wife calls, tells me that they have my son.

Peter : Ghovat kidnapped your child?

Creator : And then I was told to clear my shop and wait for instructions. And then he showed up, told me I had to smuggle something into the States for him.

Peter : What was that something?

Creator : All I know is that it was in the dress. That's it. After we cleared U.S. Customs, I heard from my wife that my son is returned to us.

Peter : All right, look, two people are dead because of whatever you helped bring in the country. Is there anything you can tell me about it?

Creator : ...Well... I can show you the real dress.

Peter smiled.
A few hours later, everyone is gathered around the dress. An expert removed the strip.

Expert : Ah! That's it.

The expert collects the object and puts it into a tube.

Creator : I always make two dresses. I didn't tell him he took the wrong one.

Neal : That makes sense. Dmitri shows up to get the dress from Ghovat and finds out it's a fake. They struggle, Ghovat manages to make it out alive.

Neal took the paper and watching.

Lauren : So why kill him and bring all that heat?

Peter : He's trying to salvage the deal but can't if Dmitri is running around telling everybody the technology is no good.

Neal : What do you think is on this thing?

Peter : Could be launch codes, covert I.D. , the formula for new coke... who knows?

Peter restoring the tape to the expert.

Peter : But our technology guys will have an answer for us by tomorrow morning.

The expert agrees and leaves.

Lauren : I don't know. Something that valuable... there's no way Ghovat's gonna pack it up and go home.

Peter : ....I've got a thought. Let's take our thread and go fishing.

Neal, surprised, fixed.

STREETS - AFTERNOON

Ghovat, upset, walk down the street his cell phone to your ear.

Ghovat (Phone) : « How could you be so stupid?»

For its part, the creator is with the FBI in their offices, answered.

Creator (Phone) : «Ghovat, please, you have to believe me. I didn't know what you wanted me to do. You... you didn't want me to know. »

Ghovat (Phone) : « Where's the dress now?»

Creator (Phone) : «It's gone. I sold it. »

Ghovat (Phone) : (Exasperated)«You sold the dress? My dress? »

Creator (Phone) : « Someone made an offer ahead of the show. He bought it for his fiancee.»

Ghovat (Phone) : «How much did he pay? »

Peter stating a number.

Creator (Phone) : « $50, 000.»

Ghovat (Phone) : « Who did you sell it to?»

DELUXE RESTAURANT - AFTERNOON

Neal resulting Tara in a restaurant with the dress.

Tara : How long will we have to keep this up?

Neal : Just long enough to get noticed.

Neal and Tara moved to the bar. Tara is nervous.

Neal : You're doing great, Tara.

Tara : I'll be doing better once this is over.

Neal : That dress really does look fantastic on you.

Tara : (Smiling) ...If only I could wear it on a runway.

Neal : There's nothing to say you won't someday.

Tara : Mm...

Neal : Can I get you a drink?

Tara agrees. Neal is for the server. Off, Cruz and Peter, surveillance, watching.

Lauren (Off) : New watch?

Peter (Off) : Yeah.

A server brings to a laptop that sounds Neal.

Server : Excuse me, sir? This just arrived for you.

Neal recovering the laptop, he won.

Neal (Phone) : « Hello? »

Ghovat (Phone) : «I recognize you from the party. »

Neal seeking his party.

Neal (Phone) : « Who is this?»

Ghovat (Phone) : «I saw you steal Dmitri's phone. »

Neal continues to seek Ghovat, away from Tara.

Neal (Phone) : «Yeah, I was trying to eliminate the competition. Guess it worked. »

Ghovat (Phone) : «So you know what you have? »

Neal fixingTara.

Neal (Phone) : « I know exactly what I got.»

Ghovat (Phone) : «You paid $50, 000 for the dress. I'll give you $5 million. »

Neal (Phone) : « Aw, my fiancee loves it so much, how about we make it 10?»

Ghovat (Phone) : «Do you know who you're talking to? »

Neal (Phone) : « This is Steve, right?»

Ghovat (Phone) : « I tried to be nice. I tried to give you a choice.»

Ghovat hanging up while Neal joined Tara. Then he sets Peter.

FBI OFFICE - EVENING

Everyone is united with the experts who packed the laptop.

Peter : Nothing on the phone. It's a burner. You can pick up one of these at any corner deli. Prints?

Lauren : It's clean.

Jones enters.

Clinton : Agent Burke.

Peter : What's up?

Clinton : We had two plain clothes taking Tara home. Somebody got to them about a half-hour ago.

Neal is bewildered.

Peter : Got to them how?

Clinton : Blasted the car to hell. Fortunately, our guys were wearing vests.

Neal : What about Tara?

Clinton : They grabbed her, got away clean.

Peter is furious. Suddenly the phone, confiscated rings. Peter Neal motioned to respond. He won.

Ghovat (Phone) : «I have your girl. What's the dress worth to you now? »

Neal is surprised. It takes time to respond to agents which leaves time to try to locate the call.

Neal (Phone) : « ...So, now what?»

Ghovat (Phone) : « You want the girl, I want the dress.»

Neal (Phone) : « Trade? Where and when? »

Ghovat (Phone) : « I'm not interested in meeting with you.»

Neal (Phone) : « Then who? »

Ghovat home, reads the card of Tara.

Ghovat (Phone) : « Agent Peter Burke.»

Peter and Neal are surprised.

Neal (Phone) : « Why him?»

Ghovat (Phone) : « Because it's really the FBI that holds the dress. Is he there now?»

Neal (Phone) : « It's for you.»

Peter (Phone) : « This is Burke.»

Ghovat (Phone) : « Yes, I'm sure you heard everything earlier.»

Peter (Phone) : « You want me to make the exchange. »

Ghovat, taking pleasure, has to drag the knife along Tara frightened.

Ghovat (Phone) : « That's right. I won't waste my time telling you to come alone. Just make sure to bring the real dress.»

Peter (Phone) : « If it's not, are you gonna make me eat it? »

Ghovat (Phone) : (Laughing) « That's funny. Keep this phone on you. You'll meet me at the Central Park bandshell tomorrow afternoon at 4:00 p.m. Plenty of time for you to get your men into position.»

Ghovat hangs up.

STREET - NIGHT

Neal and Peter walking on the street.

Neal : You have to let me go to the exchange. It's my fault Tara is in trouble. I'm the one who paraded her around town in that dress.

Peter : The best thing you can do is help me figure out what Ghovat's game plan is. He knows we're gonna have the place staked out.

Neal : He knows you're running a playbook.

Peter : Right, so I'm gonna toss the old one, come up with a new one.

Neal : No. No, you don't. That's the point. See, he's counting on the FBI to have a plan.

Peter : So I do nothing?

Neal : Go with him.

Peter : Like you would?

Neal : If he expects you to havea plan, don't have one.

Peter : Oh, that's the worst idea ever.

Neal : Prepare all you can. Just know it's all gonna change.

Peter reflects.

Peter : ...What would you do?

Neal : Go home and have dinner with my wife.

Peter smiles and walks away.

PETER'S HOUSE - NIGHT

Peter and Elizabeth set up on the couch discussing.

Elizabeth : You meet this guy in Central Park and you give him the dress and he gives you the girl?

Peter : That's about the size of it.

Elizabeth : I'm really glad you got into the White-Collar Crime Division, where nothing exciting happens.

Peter laughs.

Peter : ...It's... it's pretty dull stuff.

Elizabeth : Yeah. Um, I got you another present.

Elizabeth asking her glass and handed him a new box.

Peter : Honey, not another one. I... I'm enjoying my first one. Don't...

Elizabeth opened the box containing his old shows.

Peter : ....it's my old watch. But I... I... I... I love my new one.

Peter fixing his watch.

Elizabeth : Come on, honey, it's... it's big, it's clunky, it moves around your wrist, and... I mean, it's beautiful, but... it's not you.

Elizabeth him removing the new shows, while Peter, happy, hands in his old watch.

Peter : Mm...

Elizabeth : Take this. I need you to be Agent Peter Burke tomorrow. And this... this is you.

Peter looked sad sigh before Elizabeth.

Elizabeth : ... Besides, um, when all this is over with, I need you home at 6:00 right on the dot.

Elizabeth, smiling, laughing in front of Peter.

Peter : ....Thank you.

FBI OFFICE - MORNING

The chef and his team prepares the appointment.

Reese : And Ghovat wants the dress because it's been tagged with a security device. We cracked the thread this morning. It's holding the holographic code of the latest European currency seal.

Peter and Neal fixing.

Reese : ... We're using a counterfeit code. We're hoping he won't be able to tell the difference. But if he does, this could go south fast.

Peter : We're putting this girl's life at risk.

Reese : We could put the entire monetary system of Europe at risk. Guess who wins.

Peter, annoyed, do not know what to say.

Reese : I'll be running point... we've have eyes in the air, plain clothes on the ground. Cruz, Jones, you're with me. Burke, you know what you got to do.

Peter approving while Neal raises his hand.

Reese : (Annoyed) Caffrey, put your hand down.

Neal : Euh!...

Reese : Put it down!

Neal : I'm just wondering where I'll be.

Reese : On a coffee run. You're not even supposed to be here....Any questions?

Nobody said anything while Neal in his corner, sighing.

Reese : Then let's getinto position.

Everyone leaves.

CENTRAL PARK - AFTERNOON

Peter, with the dress on her arm, waiting while others are disguised or hidden in a van. Reese and Jones are in the van to watch the scene.

Reese (Radio) : « Are we good to go?»

Cruz out disguised as a jogger, he responds.

Cruz (Radio) : « We are good.»

Reese (Radio) : « Okay, people, let's do this.»

Suddenly, Neal knocks on the door of the van.

Neal : Can I come in?

Reese, annoyed, it will open.

Reese : Get in here!

Neal among all smiles.

Reese : Close the door.

Neal runs while on his side, Peter gets impatient. Suddenly the phone rings. He responds.

Peter (Phone) : « You're right on time.»

Ghovat (Phone) : «I like to be punctual. »

Peter (Phone) : « Well, that's one thing we have in common. I don't see you.»

Ghovat (Phone) : «Of course you don't. »

Peter sends Cruz a signal with his free hand.

Cruz (Radio) : « He's signaling us....555-3147.»

Reese (Radio) : « He's giving us Ghovat's incoming phone number. Get me a trace.»

Clinton : Yep, I'm on it.

Neal : Good, Peter.

For his part, Peter is always on the phone trying Ghovat eyes.

Peter (Phone) : « How do I know you have the girl? I want to hear her voice.»

Tara (Phone) : « Agent Burke? »

Peter (Phone) : « Tara, are you okay?»

Ghovat (Phone) : «Bethesda fountain. That's 300 yards. You've got one minute. If I see any of your agents or unmarked vehicles move, the girl's dead. Your time starts... now. »

Peter hung up, starts running.

Peter : (Screaming) Everyone stay where you are! Stay down!

Reese (Radio) : « Everybody hold their positions.»

In the van, Reese turned to Jones.

Reese : We still got him on GPS, right?

Jones : Yeah.

While his part, Peter continues to run to the fountain.

Peter : (Screaming)  Just stay down! Stay down! Stay there!

Agent (Radio) : «Standing down. »

After the mad rush, he arrived at the fountain but did not see Ghovat. Suddenly, he pops up with Tara before Peter.

Ghovat : (To Tara) Go get the dress.

Tara rushes into the arms of Peter.

Ghovat : If you'll notice, Agent Burke, I've added a little fashion accessory of my own to our model friend here.

Peter examining the object.

Ghovat : The belt is lined with plastique. (Pointing his mobile) I dial a number here... and she goes "boom." Give her the dress.

Peter looks at Peter and Tara runs.

Ghovat : (To Tara) Toss it.

Tara runs.

Ghovat : Please don't try anything. I have five bars and free long distance. I can be far away and still cause you pain.

Ghovat goes.

Reese (Radio) : «Let him walk. Even if he's bluffing, we can't take the chance. »

Suddenly, Neal has an idea. He takes his mobile and dials Ghovat.

Ghovat (Phone) : « Yes?»

Neal (Phone) : « Hey, is this Steve? What's up, buddy? You never call.»

Ghovat hangs up.

Ghovat : Son of a bitch.

Neal : All right, keep calling. Jam his phone so he can't trigger the bomb.

Everybody runs, while Neal dark on the trail of Ghovat.

Neal : Keep calling him!

Reese (Radio) : « Hey, Cruz... stay with Caffrey.»

Cruz sinks towards Ghovat and Caffrey.

Reese (Radio) : « Everybody else, keep dialing.»

Neal : (Screaming) Jam the phones! Keep calling him!

Neal passed Peter and Tara.

Neal : Peter. We're jamming his call. Get the belt off of her. Do it, do it! Come on.

Peter runs with the help of Tara.

Peter : Hold still.

For its part, Ghovat is annoyed because of the numerous calls.

Ghovat : Damn it.

Neal arriving behind Ghovat .

Neal : Hey, Steve!

Ghovat turning a gun in his hand. He points to Neal, suddenly worried.

Ghovat : ...Now what?

Suddenly, Cruz jumps behind Ghovat and make it land.

Neal : That is pretty damn charming.

For his part, Peter managed to undo the belt.

Peter : That's it. Good! (Screaming) Everybody clear the area now! Get down. Get down, get down!

Peter threw the bomb and sets over Tara. Peter protecting Tara, pending the blast. But nothing happens. Suddenly, Neal arises.

Neal : You're actually doing the whole hero thing.

Neal helping Tara and Peter him up.

Peter : Yeah. Yeah, they're gonna write songs about this.

Neal : Nice.

Peter : (To Tara) You okay?

Tara : Yeah...Yeah....

Clinton (Radio) : « Area is contained. Bomb squad is on the way. »

Neal : I swept the leg. He went down.

Peter : You did? Excellent. You don't look dirty.

Neal : Yeah, well... I know what I'm doing.

JUNE HOUSE - HOUSE OF NEAL - MORNING

Neal and Mozzie watching the video of the rupture between him and Kate.

Mozzie : It was nice of your FBI friend to give you this.

Neal : Chut!

Mozzie : There's no sound. Whyare you shushing me?

Neal : Zzz...

Mozzie : Okay. Does she always wear her hair parted that way?

Neal : Yeah, I'm way past that....Wait. Her scarf is forming the letter "M."

Mozzie : 13th letter in the alphabet. 13 is a prime.

Neal : Thanks... Rainman.

Mozzie : Do you want my help?

Neal : There it is. There it is.

Neal pointing by enlarging the image of Kate's hand.

Neal : How's your morse code?

Mozzie : ... "B"... "O"... double "T"... "L"... "E."

Neal : "Bottle"...Mm

Neal is happy.
Moments later, Neal takes the bottle and look for the message, but for now, he finds nothing.

TO FOLLOW

Write by Elena172

 

 

 

 

  

Kikavu ?

Au total, 76 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

ladyMorgan 
16.05.2019 vers 10h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Mhawaii 
16.04.2018 vers 21h

Helsinki 
15.04.2018 vers 23h

stephane25 
19.02.2018 vers 20h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Alexandra Daddario | Première de Can You Keep A Secret?

Alexandra Daddario | Première de Can You Keep A Secret?
Alexandra Daddario a assisté hier, mercredi 28 août, à la première de la comédie romantique Can You...

Matt Bomer casté dans le film The Boys in the Band

Matt Bomer casté dans le film The Boys in the Band
Matt Bomer avait joué dans la pièce The Boys in the Band écrite par Mart Crowley et mise en scène...

Matt Bomer à laffiche de la saison 3 de The Sinner

Matt Bomer à laffiche de la saison 3 de The Sinner
Après Jessica Biel et Carrie Coon, cest Matt Bomer qui sera la tête daffiche de la troisième saison...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Allez! Remettons  un petit peu de vie sur le quartier avec ce nouveau sondage! Comme vous le savez...

Nouveau séjour à Hawaii pour Willie Garson

Nouveau séjour à Hawaii pour Willie Garson
Willie Garson va revenir dans la série Hawaii 5-0 le temps d'un épisode. Il reprendra son...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Flora12, Hier à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Hier à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Hier à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, Hier à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Aujourd'hui à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site